Tout ce qui touche de près ou de loin au STADO TPR.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Clic droit et Ouvrir dans un autre onglet
pour garder La Tanière ouverte

Partagez
 

 USO-TPR

Aller en bas 
AuteurMessage
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

USO-TPR Empty
MessageSujet: USO-TPR   USO-TPR EmptySam 6 Déc - 13:33

Pro D2. Le TPR doit s'inscrire dans la continuité


Le TPR affronte Oyonnax, ce soir (18h30) au stade Charles-Mathon.



OAS_AD("Position1");
USO-TPR Empty

«Ils ont failli s'imposer à Bordeaux, le week-end dernier. Oyonnax possède une équipe très compacte qui s'est bien renforcée. Et quand on sait que le seul faux pas de cette saison chez eux, est un match nul contre Albi, on imagine qu'ils vont être très difficiles à manœuvrer. Je ne sais pas si c'est le cas mais si certains de nos joueurs ont la tête dans les nuages, l'atterrissage risque d'être très douloureux. Cette fois, on va se retrouver en pleine configuration Pro D2 face à un adversaire formaté pour ce championnat. » En quelques mots, Philippe Bérot a dressé le plan d'une soirée qui s'annonce corsée. « En même temps, affronter le septième du classement chez lui, c'est l'occasion de voir si on peut s'inscrire dans la continuité. À partir d'aujourd'hui, on s'engage dans une série de trois rencontres consécutives importantes avec la réception de Béziers et le déplacement à Pau. En se comportant au mieux dans l'Ain, on se mettrait dans de bonnes conditions pour battre Béziers qui est un concurrent direct au maintien. »
Le comportement. Voilà l'interrogation majeure des coaches qui savent pertinemment que les progrès d'un groupe se mesurent à la faculté qu'il peut avoir à s'inscrire dans la continuité. « Contre les Auscitains, on a joué quarante-cinq minutes, même si on peut concevoir que passée la première période et tenus de refaire le score, c'était aux Gersois à faire le jeu. Reste qu'on aurait dû enfoncer le clou, comme à Albi, où tout d'un coup on s'est arrêté de jouer alors qu'on menait au score. L'idéal, ce serait qu'on puisse maintenir le score tout en continuant à mettre notre jeu en place. » Évidemment. On le redit donc, Dans cet ordre d'idée, Oyonnax tombe à pic. Une réflexion tout de même. Quand une équipe aurait dû s'imposer à Grenoble, tout comme à Albi, elle n'a pas, elle n'a plus de complexe à faire.
En tout cas, il paraît que les joueurs tarbais n'ont pas manqué de marquer tout l'intérêt qu'ils portent à ce déplacement, en quelques mots bien sentis : « ramener quelque chose ».
L'équipe, qui va débuter la rencontre, ne sera pas éloignée de celle qui a débuté le week-end dernier. Certes, Patrick Albert Toetu (entorse de la cheville) et Maxime Santoni (dans l'attente d'une sanction suite à son carton rouge) ne seront pas là. Mais pour le reste, même si un doute subsistait concernant Cilliers Coetzer (entorse à la cheville), il n'y aura pas de grands changements. Ce qui veut dire beaucoup.
Les équipes


TPR (sous réserves) : Etcheverria ; Bourgeois, Siale, Worthington, Caujolle ; (o) Apanui (cap), (m) Lacrampe ; André, Lasserre, Fourcade ; Domolaïlaï, Karele ; Uys, Mavrodin, Hurou
Remplaçants : Magrakvelidze, Anglade, Coetzer, Herbin, Labarthe, Kopetzki, Maumus
OYONNAX : Tian ; Montagnat, Charrier (cap), Dimitru, Naves ; (o) Guilloux, (m) Authier ; Adamou, Naufahu, Baradat ; Bado, Beukes ; Menotti, Tebani, Minassian
Remplaçants : Ashvetia, Olivier, Rapan, Marth, Brignoni, Campeggia, Bouillot, N'Goma


Dernière édition par Olive le Sam 6 Déc - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
romain65

romain65

Masculin Nombre de messages : 982
Age : 23
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 02/11/2008

USO-TPR Empty
MessageSujet: Re: USO-TPR   USO-TPR EmptySam 6 Déc - 14:30

Olive a écrit:
Pro D2. Le TPR doit s'inscrire dans la continuité


Le TPR affronte Oyonnax, ce soir (18h30) au stade Charles-Mathon.





OAS_AD("Position1");
USO-TPR Empty

«Ils ont failli s'imposer à Bordeaux, le week-end dernier. Oyonnax possède une équipe très compacte qui s'est bien renforcée. Et quand on sait que le seul faux pas de cette saison chez eux, est un match nul contre Albi, on imagine qu'ils vont être très difficiles à manœuvrer. Je ne sais pas si c'est le cas mais si certains de nos joueurs ont la tête dans les nuages, l'atterrissage risque d'être très douloureux. Cette fois, on va se retrouver en pleine configuration Pro D2 face à un adversaire formaté pour ce championnat. » En quelques mots, Philippe Bérot a dressé le plan d'une soirée qui s'annonce corsée. « En même temps, affronter le septième du classement chez lui, c'est l'occasion de voir si on peut s'inscrire dans la continuité. À partir d'aujourd'hui, on s'engage dans une série de trois rencontres consécutives importantes avec la réception de Béziers et le déplacement à Pau. En se comportant au mieux dans l'Ain, on se mettrait dans de bonnes conditions pour battre Béziers qui est un concurrent direct au maintien. »
Le comportement. Voilà l'interrogation majeure des coaches qui savent pertinemment que les progrès d'un groupe se mesurent à la faculté qu'il peut avoir à s'inscrire dans la continuité. « Contre les Auscitains, on a joué quarante-cinq minutes, même si on peut concevoir que passée la première période et tenus de refaire le score, c'était aux Gersois à faire le jeu. Reste qu'on aurait dû enfoncer le clou, comme à Albi, où tout d'un coup on s'est arrêté de jouer alors qu'on menait au score. L'idéal, ce serait qu'on puisse maintenir le score tout en continuant à mettre notre jeu en place. » Évidemment. On le redit donc, Dans cet ordre d'idée, Oyonnax tombe à pic. Une réflexion tout de même. Quand une équipe aurait dû s'imposer à Grenoble, tout comme à Albi, elle n'a pas, elle n'a plus de complexe à faire.
En tout cas, il paraît que les joueurs tarbais n'ont pas manqué de marquer tout l'intérêt qu'ils portent à ce déplacement, en quelques mots bien sentis : « ramener quelque chose ».
L'équipe, qui va débuter la rencontre, ne sera pas éloignée de celle qui a débuté le week-end dernier. Certes, Patrick Albert Toetu (entorse de la cheville) et Maxime Santoni (dans l'attente d'une sanction suite à son carton rouge) ne seront pas là. Mais pour le reste, même si un doute subsistait concernant Cilliers Coetzer (entorse à la cheville), il n'y aura pas de grands changements. Ce qui veut dire beaucoup.
Les équipes


TPR (sous réserves) : Etcheverria ; Bourgeois, Siale, Worthington, Caujolle ; (o) Apanui (cap), (m) Lacrampe ; André, Lasserre, Fourcade ; Domolaïlaï, Karele ; Uys, Mavrodin, Hurou
Remplaçants : Magrakvelidze, Anglade, Coetzer, Herbin, Labarthe, Kopetzki, Maumus
OYONNAX : Tian ; Montagnat, Charrier (cap), Dimitru, Naves ; (o) Guilloux, (m) Authier ; Adamou, Naufahu, Baradat ; Bado, Beukes ; Menotti, Tebani, Minassian
Remplaçants : Ashvetia, Olivier, Rapan, Marth, Brignoni, Campeggia, Bouillot, N'Goma

TPR : "Ramener un petit quelque chose" - Dans les vestiaires après la victoire face à Auch, c'est par cette phrase que Christophe André et Florent Fourcade résumaient les intentions du TPR pour son voyage à Oyonnax. Depuis quelque temps, les Tarbais ont perdu l'habitude (mauvaise) de penser que les rencontres à l'extérieur étaient synonymes de défaite. On en veut pour preuve les courtes défaites à Grenoble et à Albi, sûrement pas les derniers venus de la Pro D2. A chaque fois le point du bonus offensif est venu récompenser tout l'engagement de garçons qui prennent confiance en eux. Aux dires des observateurs ou du staff tarbais, la récompense aurait pu être bien plus avantageuse.
C'est donc avec un état d'esprit combatif que les hommes de Philippe Bérot et Frédéric Bodin ont entrepris le long voyage vers l'Est. Depuis bien longtemps, on sait que l'antre de Charles Mathon ressemble plus à une forteresse qu'à un camping. Oyonnax a bâti sa réputation sur un pack difficile à manoeuvrer surtout quand il évolue sur son herbe. Seuls les Albigeois ont réussi à y glaner 2 points cette saison. Sous l'impulsion de Christophe Urios, l'entraîneur, le jeu semble évoluer avec une plus grande confiance faite aux lignes arrière. Le bonus offensif récolté à Béziers peut en témoigner.
Les Tarbais sont avertis, il faut rester vigilant au large aussi. Pour ce déplacement, les entraîneurs ont dû pallier aux absences de Santoni (suspendu) et Toetu (cheville), sans compter les blessés de longue durée. Ils ont composé un groupe de 25 joueurs et ce n'est qu'au dernier moment que l'équipe et le groupe seront formés. On note les retours de Coetzer, Maumus, Dupuy et du tout jeune Adrien Domec qui fera ainsi sa première apparition avec les pros. Formé à Argelès-Gazost, il fait partie des espoirs du TPR et comme le précise Philippe Bérot: "c'est l'occasion de le mettre dans le bain du rugby professionnel". Il aura beaucoup à apprendre de la préparation d'une rencontre importante.
On attend un bon résultat pour ce samedi soir, et pourquoi pas une belle victoire qui conforterait les progrès entrevus ces dernières semaines dans la gestion du jeu tarbais.

L'équipe probable: Etcheverria; Caujolle, Siale, Duhen, Davrin; (o) Apanui ; (m) Lacrampe; Fourcade, Lasserre, André; Domolaïlaï, Karele, Uys, Mavrodin, Magravelidze. Remplaçants, Hurou, Maumus, Dupuy ou Anglade, Coetzer, Herbin, Labarthe, Worthington, Bourgeois
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

USO-TPR Empty
MessageSujet: Re: USO-TPR   USO-TPR EmptyDim 7 Déc - 12:07

Aujourd'hui dans La Dépêche:

Un certain manque de réalisme

USO-TPR Zoom
USO-TPR 200812071116_w350
DDM


OAS_AD("Position1");USO-TPR Empty

U ne
fois de plus, les Tarbais au terme d'un match très serré sont passés
tout près de la montre en or. Une fois de plus, pour quelques détails
(un peu d'indiscipline, un manque relatif de réussite dans les tirs au
but principalement), l'équipe a laissé passer une belle occasion de
s'imposer à l'extérieur. Une fois de plus. Après Albi, Grenoble, il y a
désormais Oyonnax, et le TPR court toujours après sa première victoire
loin de ses bases. Comme on l'a dit, il n'a pas manqué grand-chose aux
hommes de Richard Apanui. Mais la réalité est là.
On sait toute l'importance de l'investissement que peut mettre une
équipe dès le début de la rencontre. Qui plus est quand celle-ci se
déplace à l'extérieur. Certes, il y avait eu jusque-là, Grenoble et
Albi mais il faut bien le dire, on attendait Oyonnax pour y voir un peu
plus clair. Dans la semaine qui a précédé ce déplacement dans l'Ain,
les entraîneurs tarbais avaient mis l'accent sur l'obligation de
s'inscrire dans la continuité de ce que l'équipe a montré jusque-là. On
évoque en priorité l'appétence au combat, le souci du collectif et
celui de ne rien lâcher défensivement. Et bien, on peut témoigner que
les coaches bigourdans ont été entendus. Si les deux équipes ont
regagné les vestiaires sur un score de parité (3-3), les copains de
Richard Apanui, précieux par ailleurs dans son jeu au pied de
déplacement, ont assuré l'essentiel d'un jeu, qui compte tenu des
conditions climatiques (terrain lourd surtout), allait se résumer aux
mesures minimalistes. Tarbes s'est montré très solide. Et plus
particulièrement dans l'alignement, où il a chipé trois ballons à son
vis à vis. Au jeu de l'occupation du terrain, les Bigourdans auraient
même mérité de basculer en tête à la mi-temps, quand par ailleurs, on
l'a dit, leur défense se montra intraitable face à un adversaire dont
on eut la confirmation qu'il déplace beaucoup plus le ballon qu'avant.
Restait à savoir si Apanui and co allaient confirmer après la pause.
On le crut l'espace… de ces dernières quarante minutes. La preuve, le
match s'est joué à rien au niveau du score. Alors quoi ? Qu'a t-il
manqué aux "rouge et blanc" ? On dira sans doute un peu plus de
ballons, de même qu'ils furent un peu plus pénalisés que leurs
adversaires. Que ce soit dans le jeu au sol, ou en faisant preuve
parfois d'indiscipline.
Il y eut aussi la réussite dans les tirs au but.
À ce petit jeu, Montagnat se montra plus habile qu'Apanui. Soit
quatre pénalités sur six, quand le Maori tarbais fit du 50 % (deux sur
quatre) et que Mika Etcheverria échoua dans son drop. Cette action
symbolisa pour partie, une certaine impuissance des Tarbais (73e) qui
pilonnaient à cet instant la ligne. En pure perte. Il y eut sur le gong
une ultime charge de Siale le long de la ligne. Mais la défense locale
ne se fit pas surprendre.
Les six points d'écart au final reflètent assez bien la différence entre ces deux équipes d'un soir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




USO-TPR Empty
MessageSujet: Re: USO-TPR   USO-TPR Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
USO-TPR
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TANIÈRE DU STADO :: LA TANIÈRE .........ou l'antre de l'ours :: REVUE DE PRESSE.....tous les articles sur le TPR qui trainent dans les journaux ou sur le net ont leur place ICI-
Sauter vers: