Tout ce qui touche de près ou de loin au STADO TPR.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Clic droit et Ouvrir dans un autre onglet
pour garder La Tanière ouverte

Partagez
 

 TPR-ASR

Aller en bas 
AuteurMessage
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-ASR Empty
MessageSujet: TPR-ASR   TPR-ASR EmptyVen 9 Jan - 18:17

Pro D2. Tarbes-La Rochelle : sauf cataclysme, on devrait jouer

Les conditions météorologiques n'auront pas d'incidence sur le déroulement du match Tarbes-La Rochelle demain soir.

TPR-ASR Zoom
TPR-ASR 200901091713_w350
Le
terrain principal de Trélut a été déneigé hier matin. Quelques rangées
de sièges, sur les extrémités des tribunes, montrent pourtant qu'il a
fortement neigé. Photo José Navarro


OAS_AD("Position1");TPR-ASR Empty

La
neige et le froid qui ont pris d'assaut le département et fatalement le
stade Maurice Trélut, ont singulièrement perturbé l'évolution des uns,
des autres et notamment celle du TPR.
Après quinze jours de repos, les Tarbais ont dû relancer la machine
sur le tapis blanc d'un terrain qui n'avait pas connu semblable
détérioration depuis bien longtemps.
Heureusement, le terrain en synthétique qui borde celui d'honneur, autorise des petits miracles.
Si les entraînements se sont déroulés dans des conditions à peu près
normales, les interrogations affluent quant à la rencontre de samedi
prochain.
La mairie affirme qu'elle fait tout pour que le match se déroule.
Si l'on en croit les responsables, ils sont tenus de rendre le lieu
praticable : « En cas de report, le TPR pourrait non seulement avoir
match perdu mais le club devrait, en plus, payer les frais éventuels
d'hébergement et de repas à La Rochelle. »
Panique à bord ! D'autant que l'on nous dit que la mairie pour des
raisons économiques n'a pas cru bon acheter une bâche susceptible
d'éviter ou pour le moins freiner les effets du général hiver : « On ne
va pas faire des frais pour un outil qui nous servira une fois tous les
vingt ans… » Soit.
Jouera, jouera pas ?
Interrogé par nos soins, la Ligue a tenu à nous rappeler les faits
marquants du règlement : « Il y a deux éléments. Alerté par le club, on
envoie un délégué la veille du match, le vendredi avant midi, afin
qu'il prenne en compte l'état du terrain. En général la situation tient
compte de l'arrêté municipal. Mais pour des raisons antérieures qui ont
suggéré la tricherie chez certains (effectif diminué par les blessures
notamment), il convient de vérifier. Deuxième solution : s'il n'y a pas
eu de signal, l'arbitre peut tout de même décider d'un report, le jour
même du match. »
Et si le match ne peut pas se jouer le samedi ? « La majorité du
temps, il est considéré qu'il ne pourra pas avoir lieu le lendemain. »
Doit-on craindre alors que le club recevant puisse avoir match perdu ?
« Non, on essaye de se montrer le plus compréhensif possible. On a
prévu trois dates supplémentaires. Si cela devait arriver, on a retenu
le 14 février, le 28 mars et le 9 mai. L'exemple de La Rochelle, l'an
passé, qui avait eu deux matches reportés leur imposant au final, une
série de dix sept matchs consécutifs, a pesé dans nos esprits. À
l'inverse, un deuxième report impliquerait une sorte de forfait, le
club aurait alors match perdu. »
Pour autant, la Ligue a-t-elle des exigences en matière d'équipement
? « C'est le fait des clubs ou des municipalités. Il arrive que le
premier loue une bâche au second. A notre connaissance seul en Top 14,
le Stade toulousain est propriétaire de l'équipement tandis qu'en Pro
D2, seuls Aurillac, Oyonnax et Pau sont parés en la matière mais
ceux-là louent à la municipalité. »
Dernière question. Le TPR a-t-il manifesté une quelconque inquiétude
pour ce week-end ? « Nous avons reçu un courrier daté et posté du 7
janvier, qui ne nous a en rien alarmé. »
Autrement dit et sauf cataclysme, TPR-La Rochelle aura bien lieu.Le groupe TPR


Quelques incertitudes demeurent chez les Tarbais qui ont, de fait,
retenu un groupe un peu plus important que d'habitude. Deux points
d'interrogation concernaient Mamuk Magrakvelidze (contracture à la
cuisse) et Philippus Uys (problème musculaire)
Avants : Hurou, Magrakvelidze, Mavrodin, Dupuy, Toetu, Uys, Karele,
Santoni, Coetze, Domolaîlaî, W. Loftus, Bernad, Andre, Fourcade,
Lasserre
Trois-quarts : Labarthe, Lacrampe, Apanui, Teague, Siale, Duhen,
Worthington, Th. Loftus, Caujolle, Dabrin, Bourgeois, Etcheverria.L'adversaire. C'est ce qui intéresse le plus Serge Milhas… qui n'évoque jamais le Top 14 malgré un Stade Rochelais compétitif.


Former et construire


Serge Milhas entre dans sa cinquième année sous la casaque
jaune et noire ! Autrement dit, c'est la cinquième fois que l'enfant de
Tostat va revenir à Maurice-Trélut dans les pas du Stade Rochelais. À
l'écouter, l'entendre aussi, on comprend que Serge vit pleinement son
expérience sur les bords de l'Atlantique. S'entretenir avec lui, c'est
aussi sortir des sentiers battus, ceux qui nous mènent systématiquement
à la performance "brut", à l'urgence d'un résultat, quand il évoque
plus volontiers la recherche d'une véritable aventure humaine.
Où en est le Stade Rochelais ?
« On essaye de poursuivre notre politique avec le souci de
pérenniser le club en Pro D2. On tente d'intégrer le plus possible de
jeunes à l'équipe fanion : six d'entre eux en sont actuellement issus.
On cherche aussi à intéresser le plus grand nombre de jeunes Français
même si comme beaucoup d'autres, il nous a fallu aller chercher
ailleurs et parfois à l'étranger quelques joueurs. »
Quand on a l'ambition de monter, les valeurs que vous venez
d'évoquer, peuvent-elles suffire ? Est-ce que le recrutement de
quelques joueurs d'expérience ne permet pas de franchir un palier ?
« Je pense à elle mais croyez-vous que la Section paloise a réussi
son recrutement ? Le plus souvent on a à faire à des gens qui viennent
finir leur carrière tranquillement et qui ont comme souci principal,
celui de gonfler leur compte en banque. Nous, comme en plus, nous
n'avons pas de moyens financiers… »
C'est quoi alors votre objectif ?
« Je vous l'ai dit. O n veut pérenniser le club dans une compétition
qui est très homogène et qui nous permet tout de même d'atteindre les
demi-finales. Mais on souhaite aussi permettre aux jeunes de grandir,
au sein d'un club où je rappelle que l'assos est encore majoritaire, ce
qui doit constituer une belle exception par les temps qui courent. Il
vient en moyenne 7 000 spectateurs à Marcel-Deflandre, 10 000 parfois.
On tente d'avoir un jeu attrayant. Voilà nos souhaits. »
Vous n'évoquez jamais le Top 14...
(Rires) : « Mais ce n'est pas le sujet principal. Attention, je
respecte toutes les approches mais quelque part, c'est vrai que nous
sommes l'antithèse des Toulon et autre Racing-Métro. »
À titre personnel, vous êtes entré dans votre cinquième saison…
… « J'ai eu une ou deux sollicitations pour entraîner au niveau
supérieur mais je me sens bien à La Rochelle. On m'a donné l'occasion
de travailler à moyen terme. Disons que c'est un choix de philosophie.
Je prends plus de plaisir à construire et à mettre les choses en place.
»
Que pensez-vous de la situation actuelle du rugby ?
« Il est difficile de trouver la bonne politique. À La Rochelle, on
se pose beaucoup de questions pour garder notre niveau. On s'interroge
sur la formation, sur la manière qui peut nous permettre de
l'améliorer, sur la façon qui doit nous autoriser à préserver notre
niveau de jeu. »
Justement, quel regard y portez-vous ?
« Difficile à dire. On essaye de ne pas être restrictif, même si à
une ou deux occasions, il nous a fallu baisser la voilure. Mais ce sont
les conditions climatiques qui ont voulu ça. L'idée, c'est de continuer
ce que l'on a engagé et ne pas avoir de regret, se poser les questions
sur les moyens que l'on doit utiliser, s'investir, certes mais de
quelle manière. J'essaye de faire du mieux. »
Tarbes pour finir. Il y a eu du changement.
« Je connais Tine et Philippe Bérot. Je sais qu'ils ont mis de
l'ordre et du sérieux dans la maison. Ils ont créé un état d'esprit. Je
connais surtout Tine et ça ne me surprend pas. »
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-ASR Empty
MessageSujet: Re: TPR-ASR   TPR-ASR EmptyVen 9 Jan - 18:43

La semaine des pyrénées d'aujourd'hui:

Rugby : Rester maître à bord



TPR-ASR 995-photo1-snapTarbes s'est incliné dans les dernières secondes à Pau et veut rebondir en 2009.



C'est
la reprise pour le TPR. Samedi, c'est la belle équipe de La Rochelle
qui sera à Trélut. Les Tarbais auront-ils digéré leur courte défaite
enregistrée à Pau avant la trêve ?



La venue de La Rochelle l'an passé à Tarbes, avait coïncidé avec
le premier match de Philippe Bérot et Tine Martinez, nommés après le
limogeage du duo Carbo-Toro. Mais le déclic, attendu après que les
joueurs se soient pris en charge durant la semaine précédant l'arrivée
des nouveaux entraîneurs, n'avait pas eu lieu. Tarbes avait sombré à
domicile devant les maritimes.



La Rochelle vise le Top 14



Cette année La Rochelle vise, comme l'an dernier, une place dans
le dernier carré en vue d'une possible montée dans le Top 14. Les
Rochelais qui viennent à Tarbes samedi occupent la 5e place du
classement, avec 40 points, à 1 point seulement de la Section Paloise.
Autant dire que pour les maritimes, une victoire à Tarbes les
consolideraient dans le haut du tableau.

Mais en face, il y aura les Tarbais. Des tarbais soucieux de
digérer au mieux la trêve, mais aussi la courte défaite enregistrée à
Pau lors de la dernière journée d'avant les fêtes.

Le TPR avait été alors battu dans les dernières secondes du match,
par un drop de la dernière chance, tenté par le demi-de-mêlée palois.
Défaite 11-12.



Tarbes veut rapidement assurer le maintien



Au même moment charnière de la saison l'an dernier, les Tarbais
battus à domicile par les Rochelais, occupaient la 14e place au terme
de la phase aller. Cette année, le TPR est actuellement loin de la zone
rouge occupée par Béziers et Bourg-en-Bresse, laissés respectivement à
13 et 15 longueurs par le TPR. Mais la satisfaction n'est pas pour
autant de mise, car ce TPR mieux structuré, plus ambitieux et plus
solide a manqué le coche quelques fois à l'extérieur (Grenoble, Albi,
Oyonnax et Pau). Dans ces quatre rencontres, les tarbais ont flirté
avec la victoire et ont ramené au final le point du bonus défensif.
C'est beaucoup mieux que la saison passée. Mais Tarbes est tombé deux
fois à domicile, devant Aurillac et le Racing. La Rochelle s'est imposé
à Tarbes lors des deux dernières saisons précédentes. Mais les
maritimes ne voyagent pas très bien. Battus lors de leurs dernières
sorties à Narbonne et Grenoble, sans le point du bonus défensif, les
Rochelais ont quand même réussi à s'imposer à Bordeaux, et ramener des
points défensifs du Racing, Albi, Aurillac et Agen, (quatre équipes du
haut du tableau). Autant dire que la tâche des tarbais sera ardue. Mais
en privant les Rochelais de ballons et en s'imposant dans la conquête
comme les tarbais l'ont fait lors des dernières rencontres, ces
derniers auront la solution pour s'imposer et démarrer l'année 2009 de
la plus belle des manières.



Dès
samedi soir (si les conditions météo permettent le déroulement du
match), retrouvez notre reportage vidéo après la rencontre sur notre
site internet.
Revenir en haut Aller en bas
denito

denito

Masculin Nombre de messages : 1173
Age : 53
Localisation : tillac 32
Date d'inscription : 01/11/2008

TPR-ASR Empty
MessageSujet: Re: TPR-ASR   TPR-ASR EmptyVen 9 Jan - 22:27

et bien Olvie ton analyse est juste cheers mais le TPR a changer de visage Very Happy moi qui suis le TPR bounce cette année il y a moyen de faire quelque chose cheers pas de montée en top 14 ou 12 mais de finir en beauté cheers cheers cheers cheers ALLEZ LE TPR cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Jeandodos

Jeandodos

Nombre de messages : 7485
Date d'inscription : 21/09/2008

TPR-ASR Empty
MessageSujet: Re: TPR-ASR   TPR-ASR EmptySam 10 Jan - 0:02

C'est pas l'analyse d'olive..... Laughing Laughing Laughing Mais je suis assez d'accord il n'y a aucun rapport entre le TPR de l'azn dernier et celui de cette année. Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
denito

denito

Masculin Nombre de messages : 1173
Age : 53
Localisation : tillac 32
Date d'inscription : 01/11/2008

TPR-ASR Empty
MessageSujet: Re: TPR-ASR   TPR-ASR EmptySam 10 Jan - 0:10

ok je m'envais dormir lol!
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-ASR Empty
MessageSujet: Re: TPR-ASR   TPR-ASR EmptySam 10 Jan - 9:32

Pro D2. Le même TPR que l'an passé ?


État d'esprit, motivation, état de forme, les joueurs tarbais ont-ils préservé tous les ingrédients qu'on leur connaissait avant la trêve ? À voir ce soir (18h30) contre La Rochelle, au stade Maurice-Trélut.

TPR-ASR Zoom
TPR-ASR Zoom_f2
DDM


OAS_AD("Position1");
TPR-ASR Empty

C'est la reprise un peu partout, si les conditions météorologiques le permettent. Après deux semaines de repos bien mérité, les joueurs de rugby de Pro D2 ont repris le chemin des terrains d'entraînement ce lundi. La série des matchs de ce samedi bouclera la phase aller. Tarbes héberge, à cette occasion, La Rochelle, actuellement quatrième au classement.
Troisième « ex æquo » en fait, puisqu' à égalité de points avec le SU Agen que l'on donnait moribond il n'y a pas si longtemps, et avec le SC Albi dont on connaît les valeurs. Juste devant les Aurillacois qui viennent de céder la pole position au Racing. Dans ce coup de flash sur le haut du classement, on doit mettre des Palois et des Lyonnais qui lorgnent toujours vers les places à prendre dans les qualifiables.
C'est dire si avec un tel écart de points entre tous ces prétendants, on est loin du compte, très loin même au moment de virer vers la phase retour. Tout est-il possible ? Non ! Mais beaucoup, oui !
Le vent du large ?


Bien qu'il s'en défende, Serge Milhas n'aurait qu'un œil distant avec le Top 14 en ce qui concerne les « maritimes ». Que l'on ne s'y trompe pas. Ce n'est que de quelques miettes, le 18 juin 2008, qu'ils ont laissé la victoire au Racing. Et là, nous étions bien en phases finales, non ? Bon !
Et comme dans la formation « jaune et noir », le travail à partir de la formation suit son cours depuis plusieurs années, les résultats sont là. Et bien là, surtout si l'on prend en compte leurs dernières performances contre Béziers, Bourg-en-Bresse, Colomiers et à Bordeaux. Ces résultats parlent d'eux-mêmes. Une mise au chaud pour passer l'hiver avec le plein de points et de confiance.
On veut bien le croire, Serge Milhas, en ce qui concerne l'étage supérieur, mais cela est tout de même un peu en contradiction avec ce qu'a pu dire le pilier Garcia, récemment. Pour lui : « Tous les points sont bons à prendre, même les tout prochains, à l'extérieur ». Tiens donc.
Et comme par hasard, le prochain adversaire de La Rochelle, c'est Tarbes, et en Bigorre. Une convergence de faits qui tendent à démontrer que le La Rochelle 2008-2009 est d'un niveau égal sinon supérieur aux années précédentes, que cette saison, les objectifs sont identiques à ceux du passé, que son niveau dans tous les secteurs de jeu ne connaît pas la crise.
Inquiétudes


Côté tarbais, l'entraîneur Philippe Bérot a trouvé « le groupe détendu, lundi. Ce repos était amplement mérité au vu de l'investissement mis par tous les joueurs depuis le début de saison ». Preuve, s'il en est, que les vacances ont fait le plus grand bien. Mais il ne faudrait pas que cette régénérescence induise un effet pervers. C'est une des inquiétudes du coach tarbais « lorsque l'on voit le résultat avec seulement une semaine de vacances en Top 14 », se confie-t-il. « Parce que ce match s'annonce difficile. La Rochelle a des intentions de jeu supérieures aux nôtres. Alors serons-nous toujours aussi concernés par les échéances futures ? Nous faudra-t-il un temps d'adaptation plus long ? Les conditions climatiques de ces derniers jours ont été pénalisantes. »
À toutes ces interrogations, on peut opposer timidement que nombreux ont été ceux qui étaient dans le même contexte. Cela nous irait bien que l'on retrouve nos favoris dans les mêmes dispositions que fin 2008. Et en guise de vœux, avec ce brin de chance en plus qui les a souvent fuis, voire plus… si vous suivez.
Hormis Anglade blessé, Uys en délicatesse avec une cuisse, Dasque et Tcha Tchi Bara toujours out, Meyer qui va pouvoir à nouveau s'entraîner, l'effectif devrait ressembler au précédent, avec une bonne nouvelle, le retour de Loïc Bernad.
Dabrin papa.
Il manque à cet énoncé Paul Dabrin. Il sera excusé pour cause de maternité. Sa charmante épouse a mis au monde, à Dax, après bien des difficultés, leur petit héritier. Nos meilleurs vœux de bonheur à tous les trois.
Côté La Rochelle.
Les Rochelais récupèrent la totalité de leur effectif dont Thomas Soucaze et Nicolas Djibaïli. Seul ce dernier sera encore préservé et absent de la feuille de match.
Revenir en haut Aller en bas
denito

denito

Masculin Nombre de messages : 1173
Age : 53
Localisation : tillac 32
Date d'inscription : 01/11/2008

TPR-ASR Empty
MessageSujet: Re: TPR-ASR   TPR-ASR EmptySam 10 Jan - 9:44

ha désole je l'ai plaçer a TPR-ASR
Revenir en haut Aller en bas
Jeandodos

Jeandodos

Nombre de messages : 7485
Date d'inscription : 21/09/2008

TPR-ASR Empty
MessageSujet: Re: TPR-ASR   TPR-ASR EmptySam 10 Jan - 9:49

Eh oui il faut continuer sur la dynamique de l'an dernier!! Wink Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
denito

denito

Masculin Nombre de messages : 1173
Age : 53
Localisation : tillac 32
Date d'inscription : 01/11/2008

TPR-ASR Empty
MessageSujet: Re: TPR-ASR   TPR-ASR EmptyDim 11 Jan - 10:23

Pro D2. Coup de froid sur Tarbes

TPR-ASR Zoom
TPR-ASR Zoom_f2
André et les Tarbais n'ont pas réussi à échapper aux griffes rochelaises. DDM/J. Navarro


OAS_AD("Position1");
TPR-ASR Empty

Face à des Rochelais opportunistes, les Tarbais ont encaissé leur troisième défaite de la saison à domicile (après Aurillac et le Racing-Metro), dans une atmosphère froide qui ne pourra excuser à 100% les errements offensifs des attaquants du TPR.
Beaucoup de ballons tombés, d'approximations ont jalonné une partie décousue. Ce fut même un vrai match de reprise en première période, avec des essais encaissés de part et d'autre sur des fautes d'inattention en défense. Ainsi, Daquin le Rochelais répondait à Domolaïlaï (deuxième essai de la saison du Tarbais après celui contre Auch). Tout cela avant la 10e minute de jeu.
C'est entre la 20e minute et la mi-temps que les Tarbais auraient pu, et dû, faire la différence. Notamment sur une très belle action qui allait d'une aile à l'autre, de Caujolle à Worthington en passant par Teague et Siale. Mais la dernière passe entre Teague et Worthington faisait échouer l'entreprise, à deux mètres des poteaux (23e).
Déjà diminués par les sorties prématurées de Domolaïlaï (10e) et Etcheverria (16e), les Tarbais se retrouvaient désorganisés par celle de Caujolle (Worthington glissait à l'aile). Et quand Karele laissait sa place, comme d'habitude avant l'heure de jeu, c'est Lasserre qui devait pousser à côté de Santoni en deuxième ligne.
De petits pépins pas anodins qui s'accumulaient et c'est finalement toute la ligne défensive du TPR qui lâchait prise, quand l'arrière Boboul (60e), puis le centre For appuyaient là où ça fait mal.
La Rochelle n'est pas dans le tiercé de tête pour rien. Sans montrer grand-chose en attaque, les Maritimes ont su conserver la lucidité nécessaire pour résister aux assauts tarbais et porter l'estocade au moment opportun. Et ils auraient même pu ajouter un essai supplémentaire, si l'ailier remplaçant Dambielle, lancé, avait pu crocheter le centre tarbais Siale en un-contre-un, deux minutes avant la fin.
Avec cette défaite, le TPR ne se trouve pas encore en situation périlleuse au classement, mais il devra impérativement se remettre sur les rails de la victoire contre Narbonne le week-end prochain. Car après, ce sera Aurillac, Lyon et Agen. Rude programme.
Tarbes 10
La Rochelle 12
M-T : 10-7; temps froid; pelouse grasse; 3.500 spectateurs; arbitre M. Valin (Auvergne).
Vainqueurs : 2E Vaquin (8e) et Fior (64e); 1T (8e) Durcan.
Vaincus : 1E Domolaïlaï (2e); 1T et 1P (40e) Apanui.
Evolution du score : 0-7, 7-7, 7-10/12-10
Tarbes : Etcheverria (Teague, 16e) ; Bourgeois, Worthington (Duhen, 46e), Siale, Caujolle (Worthington, 46e) (o) Apanui (cap.) (m) Lacrampe (Labarthe, 69e) ; André, Lasserre (Bernard, 53e), Fourcade ; Domolaïlaï (Santoni, 10e), Karelle (Levasseur, 53e) ; Toetu (Jambaqué, 55e, Toetu, 72e), Mavrodin (Dupuy, 78e), Magrakvelidze (Hurou, 55e).
Exclu. tempo. : André (59e, plaquage à retardement); buteurs : Apanui (2/3) ; Teague (0/2)
La Rochelle : Boboul (B. Dambielle, 69e) ; Durcan (Morel, 62e), Fior, Roux, Ninard (o) Talès (m) Ferrou (cap., Neveu, 50e) ; Vaquin (Jacob, 76e), Soucaze, Carmignani ; Grobler, Mac Gowan (Mohr, 47e) ; Leupolu (Garcia, 32e), Pani (Brindel, 76e), Barès. Rempl. Tempo.: Carmignani par Jacob (15e-17e)
Exclu. tempo. : Vaquin (29e, antijeu); buteurs : Talès (0/1), Durcan (1/2), Boboul (0/1).
La note du match : 11/20
L'homme du match : Yann Fior (La Rochelle)

slt Lassere en deuxième ligne on peut gagner ,pars contre ses bléssures elle sont grave ou pas?

allez courage on vas finir pars gagnerALLEZ LE TPR
Revenir en haut Aller en bas
tontonz

tontonz

Masculin Nombre de messages : 2266
Age : 44
Localisation : Tarbes!
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-ASR Empty
MessageSujet: Re: TPR-ASR   TPR-ASR EmptyDim 11 Jan - 15:13

Reprise difficile pour le TPR - A Tarbes: La Rochelle bat Tarbes 12-10 (MT 7-10)
Arbitre : M. Valin assisté de Mrs Bart et Quintin. - 3500 spectateurs environ
Pour La Rochelle: 2 E Vaquin (8e), Fior (63e) 1 T Durcan (8e)
Pour Tarbes: 1 E Domolaïlaï (2e), 1 T Apanui, 1 P Apanui (40e)
Cartons jaunes: Vaquin 28e) pour La Rochelle, André (58e) pour Tarbes

TPR: Etcheverria (Teague 16e); Bourgeois, Worthington, Siale, Caujolle (Duhen 45e); (o) Apanui (cap), (m) Lacrampe (Labarthe 68e); André, Lasserre, Fourcade; Karele (Bernad 52e), Domolaïlaï (Santoni 10e); Toetu (Jambaque 54e, Toetu 71e), Mavrodin (Dupuy 78e), Magrakvelidze (Hurou 54e).

La Rochelle; Boboul (Dambielle 68e); Durcan (Morel 61e), Fior, Roux, Ninard; (o) Tales, (m) Ferrou (Neveu 50e); Carmignani, Soucaze, Vaquin (Jacob 76e); Grobler, Mc Gowan (Mohr 47e); Leupolu (Garcia 32e), Pani (Brindel 76e), Bares.

Christian Martinez et Philippe Bérot en convenaient tous les deux: "La trêve ne nous pas été favorable, elle a cassé notre belle dynamique". Il est vrai que l'on a pas retrouvé le TPR conquérant qui était allé inqiéter les Palois chez eux pour la dernière journée de 2008. La faute peut-être aussi à une équipe de La Rochelle toujours bien organisée, rugueuse et sachant bonifier chaque conquête.
Pourtant les hostilités ne pouvaient mieux commencer pour les Tarbais qu'avec cet essai de Domolaïlaï dès la deuxième minute. Une série de "pick and go" menée avec un bel engagement envoyait le grand seconde ligne derrière la ligne. Hélas dans ce mouvement, en marquant, il se blessait au genou et devait cèder sa place quelques instants plus tard à Santoni. Un changement forcé qui allait interdire toute forme de coaching. La transformation d' Apanui donnait un bel élan au match (7-0, 2e). Un avantage qui allait fondre plus vite que la neige de ce mois de Janvier. On connaît toute la maîtrise des Maritimes et seulement 6 minutes plus tard, sur une combinaison en touche, ils égalisaient par l' intermédiaire de Vaquin et la transformation de Durcan. Egalité parfaite et plus rien n'allait être marqué jusqu'à la sirène, le capitaine tarbais transformant une pénalité juste avant le retour aux vestiaires. Ce ne sera pas faute d'avoir essayé des deux côtés, mais les défenses faisaient bonne garde. L'inspiration n'était pas toujours à la hauteur des intentions et chaque équipe avait du mal à trouver un fil conducteur dans son jeu. Ce qui donnait de longs échanges au pied en attendant que la faute vienne et permette de mettre en danger la ligne adverse. Les avants tarbais contenaient l'adversaire, lui chipant même une balle sur mêlèe. Les buteurs n'étant guère en verve, il fallut que ce soit à la main que Teague crée la plud belle occasion de scorer. Hélas sa dernière passe sous les poteaux était mal assurée, et les Charentais s'en sortaient avec une belle frayeur.
il fallut attendre les citrons pour qu'Apanui concrétise la légère domination tarbaise. Quelques mouvements des lignes arrières visiteuses laissaient craindre que la digue pyrénéenne ne cède.
Revenus avec des intentions nouvelles, les "jaune et noir" prenaient le jeu à leur compte et après des échecs de Teague et Durcan au pied, c'est Yann Fior qui trouvait la faille. Un placage manqué et le grand centre s'infiltrait jusqu'à l'essai. L' heure de jeu était pasée et le TPR semblait quelque peu résigné et sans vrai solution. Il est vrai que la malchance s'acharnait sur Apanui et les siens. Tout d'abord c'est Caujolle qui sortait, touché à l'épaule (45e). Puis Harold Karele quittait ses amis à la 52e, victime d'un choc à la cuisse. Après Domolaïlaï, c'est la seconde ligne qui se retrouvait sur le flanc, obligeant Thomas Lasserre à s'improviser seconde ligne, Loïc Bernad faisant son retour après sa longue absence. A partit de ce moment-là, on sentit le pack vaciller quelque peu et subir les ilmpacts. Les kilos et la puissance ne se remplacent pas aussi vite que ça. Les horizons s'ouvraient quelque peu pour les Rochelais et quelques relances orchestrées par Boboul faiasaient passer le frisson dans les tribunes de Maurice Trélut.
Le début d'année est difficile pour le TPR. Encore une fois il faut se contenter du bonus défensif, alors que l'issue aurait pu être plus favorable. Ce qui inqiétait le plus dans les vestiares, c'est la gravité des blessures des secondes lignes et Sébastien Caujolle. Les Tarbais auront besoin de toutes leurs forces pour retrouver leur jeu dès samedi face à Narbonne. La semaine risque de se dérouler dans l'incertitude et l'inquiétude, ce qui n'est pas forcèment la meilleure façon de préparer un rendez-vous important. (Jacques Terrée) - Mis en ligne samedi 10 janvier 2009

Pro D2: La Rochelle s'impose à Tarbes - Le Stade Rochelais s’est imposé ce samedi sur la pelouse de Tarbes (12-10), lors de la 15e journée de Pro D2. Cette victoire non-bonifiée permet à La Rochelle de conforter sa deuxième place au classement à six points du leader, le Racing-Métro.
Revenir en haut Aller en bas
romain65

romain65

Masculin Nombre de messages : 982
Age : 23
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 02/11/2008

TPR-ASR Empty
MessageSujet: Re: TPR-ASR   TPR-ASR EmptyLun 12 Jan - 19:19

tontonz a écrit:
Reprise difficile pour le TPR - A Tarbes: La Rochelle bat Tarbes 12-10 (MT 7-10)
Arbitre : M. Valin assisté de Mrs Bart et Quintin. - 3500 spectateurs environ
Pour La Rochelle: 2 E Vaquin (8e), Fior (63e) 1 T Durcan (8e)
Pour Tarbes: 1 E Domolaïlaï (2e), 1 T Apanui, 1 P Apanui (40e)
Cartons jaunes: Vaquin 28e) pour La Rochelle, André (58e) pour Tarbes

TPR: Etcheverria (Teague 16e); Bourgeois, Worthington, Siale, Caujolle (Duhen 45e); (o) Apanui (cap), (m) Lacrampe (Labarthe 68e); André, Lasserre, Fourcade; Karele (Bernad 52e), Domolaïlaï (Santoni 10e); Toetu (Jambaque 54e, Toetu 71e), Mavrodin (Dupuy 78e), Magrakvelidze (Hurou 54e).

La Rochelle; Boboul (Dambielle 68e); Durcan (Morel 61e), Fior, Roux, Ninard; (o) Tales, (m) Ferrou (Neveu 50e); Carmignani, Soucaze, Vaquin (Jacob 76e); Grobler, Mc Gowan (Mohr 47e); Leupolu (Garcia 32e), Pani (Brindel 76e), Bares.

Christian Martinez et Philippe Bérot en convenaient tous les deux: "La trêve ne nous pas été favorable, elle a cassé notre belle dynamique". Il est vrai que l'on a pas retrouvé le TPR conquérant qui était allé inqiéter les Palois chez eux pour la dernière journée de 2008. La faute peut-être aussi à une équipe de La Rochelle toujours bien organisée, rugueuse et sachant bonifier chaque conquête.
Pourtant les hostilités ne pouvaient mieux commencer pour les Tarbais qu'avec cet essai de Domolaïlaï dès la deuxième minute. Une série de "pick and go" menée avec un bel engagement envoyait le grand seconde ligne derrière la ligne. Hélas dans ce mouvement, en marquant, il se blessait au genou et devait cèder sa place quelques instants plus tard à Santoni. Un changement forcé qui allait interdire toute forme de coaching. La transformation d' Apanui donnait un bel élan au match (7-0, 2e). Un avantage qui allait fondre plus vite que la neige de ce mois de Janvier. On connaît toute la maîtrise des Maritimes et seulement 6 minutes plus tard, sur une combinaison en touche, ils égalisaient par l' intermédiaire de Vaquin et la transformation de Durcan. Egalité parfaite et plus rien n'allait être marqué jusqu'à la sirène, le capitaine tarbais transformant une pénalité juste avant le retour aux vestiaires. Ce ne sera pas faute d'avoir essayé des deux côtés, mais les défenses faisaient bonne garde. L'inspiration n'était pas toujours à la hauteur des intentions et chaque équipe avait du mal à trouver un fil conducteur dans son jeu. Ce qui donnait de longs échanges au pied en attendant que la faute vienne et permette de mettre en danger la ligne adverse. Les avants tarbais contenaient l'adversaire, lui chipant même une balle sur mêlèe. Les buteurs n'étant guère en verve, il fallut que ce soit à la main que Teague crée la plud belle occasion de scorer. Hélas sa dernière passe sous les poteaux était mal assurée, et les Charentais s'en sortaient avec une belle frayeur.
il fallut attendre les citrons pour qu'Apanui concrétise la légère domination tarbaise. Quelques mouvements des lignes arrières visiteuses laissaient craindre que la digue pyrénéenne ne cède.
Revenus avec des intentions nouvelles, les "jaune et noir" prenaient le jeu à leur compte et après des échecs de Teague et Durcan au pied, c'est Yann Fior qui trouvait la faille. Un placage manqué et le grand centre s'infiltrait jusqu'à l'essai. L' heure de jeu était pasée et le TPR semblait quelque peu résigné et sans vrai solution. Il est vrai que la malchance s'acharnait sur Apanui et les siens. Tout d'abord c'est Caujolle qui sortait, touché à l'épaule (45e). Puis Harold Karele quittait ses amis à la 52e, victime d'un choc à la cuisse. Après Domolaïlaï, c'est la seconde ligne qui se retrouvait sur le flanc, obligeant Thomas Lasserre à s'improviser seconde ligne, Loïc Bernad faisant son retour après sa longue absence. A partit de ce moment-là, on sentit le pack vaciller quelque peu et subir les ilmpacts. Les kilos et la puissance ne se remplacent pas aussi vite que ça. Les horizons s'ouvraient quelque peu pour les Rochelais et quelques relances orchestrées par Boboul faiasaient passer le frisson dans les tribunes de Maurice Trélut.
Le début d'année est difficile pour le TPR. Encore une fois il faut se contenter du bonus défensif, alors que l'issue aurait pu être plus favorable. Ce qui inqiétait le plus dans les vestiares, c'est la gravité des blessures des secondes lignes et Sébastien Caujolle. Les Tarbais auront besoin de toutes leurs forces pour retrouver leur jeu dès samedi face à Narbonne. La semaine risque de se dérouler dans l'incertitude et l'inquiétude, ce qui n'est pas forcèment la meilleure façon de préparer un rendez-vous important. (Jacques Terrée) - Mis en ligne samedi 10 janvier 2009

Pro D2: La Rochelle s'impose à Tarbes - Le Stade Rochelais s’est imposé ce samedi sur la pelouse de Tarbes (12-10), lors de la 15e journée de Pro D2. Cette victoire non-bonifiée permet à La Rochelle de conforter sa deuxième place au classement à six points du leader, le Racing-Métro.


difficile pour le TPR

A Tarbes : La Rochelle bat Tarbes 12-10 (MT 7-10) Arbitre : M. Valin assisté de MM. Bart et Quintin. 3500 spectateurs environ

Pour La Rochelle : 2 E Vaquin (8e), Fior (63e) 1 T Durcan (8e) Pour Tarbes : 1 E Domolaïlaï (2e), 1 T Apanui, 1 P Apanui (40e)

Cartons jaunes : Vaquin 28e) pour La Rochelle, André (58e) pour Tarbes

TPR : Etcheverria (Teague 16e) ; Bourgeois, Worthington, Siale, Caujolle (Duhen 45e) ; (o) Apanui (cap), (m) Lacrampe (Labarthe 68e) ; André, Lasserre, Fourcade ; Karele (Bernad 52e), Domolaïlaï (Santoni 10e) ; Toetu (Jambaque 54e, Toetu 71e), Mavrodin (Dupuy 78e), Magrakvelidze (Hurou 54e).

La Rochelle : Boboul (Dambielle 68e) ; Durcan (Morel 61e), Fior, Roux, Ninard ; (o) Tales, (m) Ferrou (Neveu 50e) ; Carmignani, Soucaze, Vaquin (Jacob 76e) ; Grobler, Mc Gowan (Mohr 47e) ; Leupolu (Garcia 32e), Pani (Brindel 76e), Bares.

Christian Martinez et Philippe Bérot en convenaient tous les deux : "La trêve ne nous pas été favorable, elle a cassé notre belle dynamique". Il est vrai que l’on n’a pas retrouvé le TPR conquérant qui était allé inquiéter les Palois chez eux pour la dernière journée de 2008. La faute peut-être aussi à une équipe de La Rochelle toujours bien organisée, rugueuse et sachant bonifier chaque conquête.

Pourtant, les hostilités ne pouvaient mieux commencer pour les Tarbais qu’avec cet essai de Domolaïlaï dès la deuxième minute. Une série de "pick and go" menée avec un bel engagement envoyait le grand seconde ligne derrière la ligne. Hélas dans ce mouvement, en marquant, il se blessait au genou et devait céder sa place quelques instants plus tard à Santoni. Un changement forcé qui allait interdire toute forme de coaching. La transformation d’ Apanui donnait un bel élan au match (7-0, 2e). Un avantage qui allait fondre plus vite que la neige de ce mois de Janvier. On connaît toute la maîtrise des Maritimes et seulement 6 minutes plus tard, sur une combinaison en touche, ils égalisaient par l’intermédiaire de Vaquin et la transformation de Durcan. Egalité parfaite et plus rien n’allait être marqué jusqu’à la sirène, le capitaine tarbais transformant une pénalité juste avant le retour aux vestiaires.

Ce ne sera pas faute d’avoir essayé des deux côtés, mais les défenses faisaient bonne garde. L’inspiration n’était pas toujours à la hauteur des intentions et chaque équipe avait du mal à trouver un fil conducteur dans son jeu. Ce qui donnait de longs échanges au pied en attendant que la faute vienne et permette de mettre en danger la ligne adverse. Les avants tarbais contenaient l’adversaire, lui chipant même une balle sur mêlée. Les buteurs n’étant guère en verve, il fallut que ce soit à la main que Teague crée la plu belle occasion de scorer. Hélas sa dernière passe sous les poteaux était mal assurée, et les Charentais s’en sortaient avec une belle frayeur.

Il fallut attendre les citrons pour qu’Apanui concrétise la légère domination tarbaise. Quelques mouvements des lignes arrière visiteuses laissaient craindre que la digue pyrénéenne ne cède. Revenus avec des intentions nouvelles, les "jaune et noir" prenaient le jeu à leur compte et après des échecs de Teague et Durcan au pied, c’est Yann Fior qui trouvait la faille. Un placage manqué et le grand centre s’infiltrait jusqu’à l’essai. L’ heure de jeu était pasée et le TPR semblait quelque peu résigné et sans vrai solution. Il est vrai que la malchance s’acharnait sur Apanui et les siens. Tout d’abord c’est Caujolle qui sortait, touché à l’épaule (45e). Puis Harold Karele quittait ses amis à la 52e, victime d’un choc à la cuisse. Après Domolaïlaï, c’est la seconde ligne qui se retrouvait sur le flanc, obligeant Thomas Lasserre à s’improviser seconde ligne, Loïc Bernad faisant son retour après sa longue absence. A partir de ce moment-là, on sentit le pack vaciller quelque peu et subir les impacts. Les kilos et la puissance ne se remplacent pas aussi vite que ça. Les horizons s’ouvraient quelque peu pour les Rochelais et quelques relances orchestrées par Boboul faisaient passer le frisson dans les tribunes de Maurice Trélut.

Le début d’année est difficile pour le TPR. Encore une fois il faut se contenter du bonus défensif, alors que l’issue aurait pu être plus favorable. Ce qui inquiétait le plus dans les vestiaires, c’est la gravité des blessures des secondes lignes et de Sébastien Caujolle. Les Tarbais auront besoin de toutes leurs forces pour retrouver leur jeu dès samedi face à Narbonne. La semaine risque de se dérouler dans l’incertitude et l’inquiétude, ce qui n’est pas forcément la meilleure façon de préparer un rendez-vous important. (Jacques Terrée)

Les réactionsLoïc Bernad : " J’aurai préféré faire mon retour sur une victoire. Il y avait de la place pour gagner, ça se joue sur quelques détails. Il y a eu une petite baisse de régime en deuxième mi-temps et trop de placages manqués. Sur un plan personnel, je suis content de retrouver mes copains. L’ambiance des vestiaires avant et après un match me manquait. Maintenant je dois retrouver le rythme".

Philippe Bérot, le coach tarbais : " C’est vraiment le scénario que l’on ne souhaitait pas. Nous avons été moins efficaces dans le domaine défensif. Ils ont pu jouer derrière notre premier rideau ce qui nous a causé quelques soucis. Jamais on ne doit prendre leurs deux essais. Sur le premier on n’est pas assez attentif, sur le second le placage manqué sur Fior lui ouvre le chemin de l’en-but. Notre essai nous a fait croire que nous pourrions les mettre en danger autour des regroupements. Nous n’avons pas alterné le jeu. L’action de Teague en première mi-temps aurait pu changer le match. La perte de nos secondes lignes est aussi lourde de conséquences. Sans oublier la blessure de Sébastien Caujolle pour quelques semaines". (Recueilli par Jacques Terrée)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




TPR-ASR Empty
MessageSujet: Re: TPR-ASR   TPR-ASR Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
TPR-ASR
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TANIÈRE DU STADO :: LA TANIÈRE .........ou l'antre de l'ours :: REVUE DE PRESSE.....tous les articles sur le TPR qui trainent dans les journaux ou sur le net ont leur place ICI-
Sauter vers: