LA TANIÈRE DU STADO
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Tout ce qui touche de près ou de loin au STADO TPR.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Clic droit et Ouvrir dans un autre onglet
pour garder La Tanière ouverte

 

 Le rugby

Aller en bas 
AuteurMessage
ricounet65
Admin
ricounet65

Nombre de messages : 3328
Age : 54
Localisation : civitas Turba
Date d'inscription : 12/08/2008

Le rugby Empty
MessageSujet: Le rugby   Le rugby EmptyMar 13 Oct - 9:23

=AZVuGigOik1_A8OBkBHO4hgPUzYRPJnysamkrpLsppmFkyKdqE2TZWzg9Qy12_oEmwlHBGde3WNRj0mbNTcm7HQwXMS3K73g3HUz0NIjAYA1C8HIbx_lt46Rp5_IJig54vranW5mpMA9ktf0liyvB2hZ8mbqxbLTG-TUY2oPjQ2mCKrgLj4GA7YtUPNaPEEKv6-wTi33Zcdf_0zgNIHizNirc7UQ2sXCJ2jVwuay79rjN3JlA8Wr_E7I_MJoV6rT9tk&__tn__=-UC%2CP-y-R]Monsieur Rusigby


·

Tu veux dire que si ça continue, y aura plus de rugby ? Plus de public, plus d’argent, plus de rugby…

Tu veux dire que c’est la mort du rugby qui nous attend ?

Mais si y aura encore du rugby. Y aura toujours ce rugby dont on parle jamais sauf quand y a un mort. Y aura encore des mecs qui se lèveront à l’aube le dimanche pour se taper des centaines de bornes en bus. Des mecs qui ne compteront pas leurs heures pour préparer le stade, tracer les lignes, poser les panneaux de sponsors, préparer des repas d’avant match. Y aura toujours des gens qui passeront leur semaine à préparer les maillots et vérifier leur état. Y aura encore des gus qui passeront de leur journée de travail à leur deux heures d’entrainement pour le plaisir. Des gars qui paieront de leur poche, le jeu de crampons, la nouvelle paire de pompes et leur licence. Des types qui prendront sur leur temps de repos pour aller se faire tamponner la licence. D’autres qui attendront le lundi soir après le taf pour aller chez le toubib ou le kiné pour une douleur insupportable récupérée la veille. Ce rugby-là existera toujours du plus petit coin de Navarre au quartier surpeuplé d’une grande ville. Ce rugby-là existera parce qu’avec un peu d’idée, beaucoup de bonne de volonté, énormément de passion, pas mal de plaisir et rien de calculé, les mecs sauront encore faire une passe à leurs potes, pousser ensemble en mêlée, et plaquer un affreux d’en face.

Quant à l’autre rugby, peut-être qu’il va crever. Mais s’il crève, qu’il évite de mettre la faute sur les autres. S’il crève, il crèvera de et par lui-même. Il crèvera de ses calculs, de ses excès, de ses coups en douce, de ses coups par derrière, de ses coups de pute et de sa course à l’armement. Il crèvera des égos de quelques-uns, des ambitions de certains, des exigences et caprices d’autres et de décisions jamais gratuites.

Ça cause directeur financier, droit télé, salary cap, transferts, rachats, pertes sèches, licenciement etc etc… On préférerait entendre jeu, plaisir, envie, engagement, mais on n’en est plus là…

Le grand Rugby est en train de mourir, pendant que le petit rugby le regarde sans avoir envie de le plaindre. Il a pas le temps, dimanche y a match…

Iffic et Gebx aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Iffic

Iffic

Masculin Nombre de messages : 2983
Age : 69
Localisation : Sauveterre de béarn
Date d'inscription : 10/08/2008

Le rugby Empty
MessageSujet: Re: Le rugby   Le rugby EmptyMar 13 Oct - 16:47

Une autre époque !
Le rugby Convo_10

ricounet65, Gebx, ld65, THE DEFENDER et trelut-serengeti aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
ld65

ld65

Masculin Nombre de messages : 3532
Age : 49
Date d'inscription : 25/09/2011

Le rugby Empty
MessageSujet: Re: Le rugby   Le rugby EmptyMar 10 Nov - 23:16

Le rugby école de la vie?
Petit, déjà, j’avais le sentiment de pratiquer un sport différent des autres avec mes copains de l’école. Les mercredis et les samedis étaient des jours à part. La veille, je préparais mon sac de rugby avec application. Le matin je me levais avec excitation. Les Gallois de Gareth Edwards dominaient alors le Tournoi et Roger Couderc faisait résonner sa voix dans le téléviseur : « Allez les petits ! ». Les bleus emmenés par Jean-Pierre Rives étaient nos héros.
Au stade, notre instituteur tenait des propos peu ordinaires où se mêlaient des mots semblant sacrés pour lui : altruisme, courage, solidarité, tolérance, respect. Par je ne sais quel processus toutes ces notions, bien abstraites pour des petits, devaient nous conduire à la finalité. Elle n’était pas de gagner mais au bout du compte d’avoir l’esprit d’équipe.
La victoire était seconde et la « manière d’être » première. Curieux message dans une société où la performance et la compétition étaient reines.
C’est bien plus tard, ayant repris le flambeau de la transmission, que j’ai réalisé la chance d’avoir pu pratiquer le rugby. Un drôle de sport où il faut avancer en envoyant le ballon derrière, face à des adversaires qui ont le droit de t’attraper et de te plaquer au sol. Cette spécificité entraîne bien des épreuves pour celui qui serre le ballon sur son cœur.
Il porte, au nom des siens, ce que l’adversaire désire lui reprendre, un engin ovale très précieux qui a été conquis par les efforts des équipiers. Seul, il n’est rien, pire, il est en danger.
Dans l’équipe le petit côtoie le grand, le gros, le maigre, l’agile, le pataud et le très rapide, le lent. Il y a une place pour chacun même si c’est toujours un tour de force pour le coach de composer un ensemble cohérent avec toutes ces particularités. Alors chacun essaie d’apporter au collectif ce qu’il a de meilleur. Au rugby la star c’est l’équipe. Tu peux courir le 100 mètres en moins de 11 secondes, seul, tu ne marqueras jamais un essai. Sans le travail, parfois le sacrifice, des copains pour conquérir le ballon, pour mettre l’équipe en marche avant et pour t’envoyer un bon ballon tu ne feras jamais rien.
Ce n’est en somme que plus tard que j’ai compris que les mots sacrés que prononçait mon instituteur ne sont pas que de vagues notions. Ce sont des valeurs. Ingrédients d’une alchimie dont le match est le creuset.
Elles constituent le socle solide sur lequel tous les éducateurs qui les ont intégrées construisent leur projet pour les jeunes qui viennent s’initier au rugby.
On dit souvent que le rugby est l’école de la vie. Il est en fait l’école de ce qu’elle devrait être dans une société où primeraient l’altruisme, le courage, la solidarité, la tolérance et le respect.
Il y a une place pour chacun dans une équipe de rugby mais pas de la place pour tout le monde parce qu’être rugbyman , être reconnu comme tel par ses frères de l’équipe, c’est faire la preuve, dans les épreuves, que l’on respecte les valeurs de la grande famille de ceux qui ont un jour porté au front un ballon ovale. Ce n’est pas une question de niveau sportif car il y a des compétitions pour tous les potentiels physiques. C’est une question d’état d’esprit. Ici la théorie n’est pas possible. On n’apprend pas les valeurs de l’ovalie dans les livres, on les incorpore sur le champ de jeu. On les fait siennes puis on y est fidèle. En ce sens, entrer en rugby engage.
Alors quand le corps ne permet plus de participer aux joutes du weekend, reste l’esprit et la possibilité qu’il offre de devenir un passeur de valeurs.
Pour que nos petits rugbymans, devenus juste des hommes biens, diffusent à leur tour les valeurs de ce sport pas comme les autres.
« Allez les petits ! ».

Iffic, ricounet65, Adour et dan65 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le rugby Empty
MessageSujet: Re: Le rugby   Le rugby Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rugby
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 20120317 Tournoi école de rugby à Piétrain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TANIÈRE DU STADO :: Tout le reste :: AUTOUR D'UNE MOUSSE.......-
Sauter vers: