Tout ce qui touche de près ou de loin au STADO TPR.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Clic droit et Ouvrir dans un autre onglet
pour garder La Tanière ouverte
Le Deal du moment : -49%
Samson SR850 Casque Studio ouvert
Voir le deal
25 €

Partagez
 

 TPR-PAU

Aller en bas 
AuteurMessage
tontonz

tontonz

Masculin Nombre de messages : 2271
Age : 45
Localisation : Tarbes!
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-PAU Empty
MessageSujet: TPR-PAU   TPR-PAU EmptyVen 1 Mai - 13:05

TPR-PAU 74352997
Revenir en haut Aller en bas
tontonz

tontonz

Masculin Nombre de messages : 2271
Age : 45
Localisation : Tarbes!
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-PAU Empty
MessageSujet: Re: TPR-PAU   TPR-PAU EmptyVen 1 Mai - 13:06

TPR-PAU 15555422
Revenir en haut Aller en bas
tontonz

tontonz

Masculin Nombre de messages : 2271
Age : 45
Localisation : Tarbes!
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-PAU Empty
MessageSujet: Re: TPR-PAU   TPR-PAU EmptyVen 1 Mai - 13:07

Et enfin La DEPECHE DU MIDI

Pro D2. Tarbes-Pau : la fête sur un air de revanche

Duel entre voisins, samedi, où les festivités devraient gagner du terrain, même si l'enjeu est la 7e place. Les supporters battent le rappel.

Avant et après le match, le club et ses supporters promettent une grosse ambiance. Photo archives, José Navarro.Samedi, les « ours » sortiront leurs griffes. Ceux du TPR et de la Section paloise. D'un côté le « rouge et blanc », de l'autre le « vert et blanc », donneront, sur la pelouse de Trélut, les couleurs d'un derby très attendu. Mais avant tout festif. En résumé, un « rugby de clocher », comme se plaît à le souligner Jean Ducasa, président du club tarbais. « On a demandé aux supporters de s'habiller aux couleurs du club, pas besoin de les motiver, ils donnent de la voix », poursuit ce dirigeant avant de passer en revue les réjouissances.

Bien avant le coup d'envoi, dès 15h30, elles vont débuter par des animations : ateliers de maquillage et de mascottes ainsi que parc de structures gonflables. Cette grande récré sera supervisée par une partie des équipiers blessés.

Puis, quand les joueurs fouleront l'herbe du stade, au moment où les choses sérieuses vont commencer, les Boléros burgais entreront en action, histoire de mettre de l'ambiance. Et ce ne sera qu'une mise en bouche. Surtout qu'après avoir battu Oyonax, Auch, Albi et Bordeaux, l'équipe est en verve. De surcroît, elle veut prendre sa revanche : « Ils nous ont battus d'un point à la dernière seconde, le 20 décembre », rappelle ce manager en revenant sur un score de 12 à 11 qui avait fait enrager les Tarbais.

Ils n'attendent pas moins de 6.000 spectateurs pour ces joutes entre voisins, très prisées des deux camps. « L'enjeu c'est la 7e place au niveau du classement de Pro D2 ».

« Ce petit côté d'autrefois »

Du côté des Palois, on prend aussi les choses au sérieux. « Tarbes est une équipe très solide sur ses bases, elle nous ressemble », reconnaît Thierry Cleda, directeur sportif de la Section paloise en évoquant ce derby « avec tout ce que ça comporte de fête, de suprématie par rapport au match aller ». Et d'ajouter : « Notre meilleure affluence, c'est quand ils sont venus ici. Les gens se déplacent ».

Ajoutons que Christian Martinez a été son premier entraîneur. Une preuve supplémentaire que les liens sont étroits. Quant à Bernard Pontneau, président du club, il considère que « c'est ce petit côté d'autrefois qui rend la rencontre sympathique. On oublie l'enjeu du classement. C'est plus de la fierté. »

Ainsi, quel que soit le score, c'est la fête qui devrait gagner du terrain au fil de la soirée. Les supporters sont plus que jamais mobilisés et le podium Las Vegas fera danser, jusque tard dans la nuit, ces voisins d'ovalie.

Billetterie : : 05.62.56.33.85


--------------------------------------------------------------------------------

Supporters. Ils sont de plus en plus nombreux.
3.500 drapeaux distribués
« Il y aura beaucoup d'ambiance, samedi », promet Jean-Marc Laran, président du Club des supporters du TPR, « 3.500 drapeaux vont être distribués aux spectateurs. Sans compter que trois grosses caisses, côté petites tribunes, vont être utilisées sans modération », poursuit-il. Pas de pom-pom girls à Trélut, mais des supportrices vraiment accros de rugby. Qui vont gonfler les rangs de tous ceux qui sont toujours nombreux à encourager le TPR dont le jeu « est plus spectaculaire », ces derniers mois.

Ce dernier match de la saison à Trélut (il reste encore à affronter Aurillac pour Pau et La Rochelle pour Tarbes) donnera aux supporters « l'occasion de remercier les joueurs pour l'ensemble de la saison qu'ils nous ont offerte. De dire adieu à Malik Tchatchibara et à Chris Kopeski, depuis 2 ans au TPR », poursuit Jean-Marc Laran. Fort de 130 adhérents, le club des supporters ne va pas chômer, samedi. Surtout que c'est un bureau de bénévoles qui gère aussi la bodega.
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-PAU Empty
MessageSujet: Re: TPR-PAU   TPR-PAU EmptyDim 3 Mai - 12:02

Pro D2. Tarbes bat Pau (23-22) et prend sa revanche

TPR-PAU Zoom
TPR-PAU 200905031218_w350
DDM


OAS_AD("Position1");TPR-PAU 35373634306633393439333834623430?

En
osant le raccourci, on dira que le drop de Khris Kopetzy (auteur par
ailleurs d'un bon match) a fait la différence par rapport à la
transformation de Clément Darbo. Sinon, Tarbais et Palois si l'on prend
en compte leurs deux oppositions sur la saison, ne sont pas parvenus à
se séparer. Les Palois s'étaient imposés au Hameau d'un point, les
Tarbais ont pris leur revanche sur la même différence à Maurice-Trélut.
S'ils en étaient quelques - uns qui doutaient encore de la réalité du
derby, à l'heure où le professionnalisme a bousculé beaucoup de
données, l'affrontement livré par les Bigourdans et les Palois nous a
rappelé que cet aspect est toujours aussi présent.
Ce match fut serré, étouffant, heurté (rencontres sévères sur les
rucks, un secteur arbitré de manière totalement fantaisiste, notamment
lors du dernier quart d'heure) et puis le souci très perceptible pour
les uns et les autres de ne pas perdre son honneur. Autant le dire, ni
les Tarbais, ni les Palois ne l'ont perdu. Mais pour ce qui est du
plaisir, (celui de voir le ballon voler de mains en mains, d'apprécier
un jeu de relance, un jeu aussi fait de spontanéité et d'audace), les
7000 spectateurs présents (meilleure affluence de la saison),
repasseront.
Remarquez, il est rare que ce genre de rendez-vous débouche sur la
fête, au sens où on l'entend. L'essentiel, ici, c'est le résultat,
surtout quand il s'agit de prendre sa revanche du match aller, pour
l'un, voire de faire le doublé pour l'autre.
engagement à la limite


Pour les Tarbais, il y avait aussi un double enjeu, puisqu'il
s'agissait du dernier match de l'année à domicile. On l'a dit, ce fut
étouffant. Rapport au score d'abord, tant aucune équipe ne parvint à
prendre le large (cinq points d'écart au maximum pour les Tarbais,
14-9). Il y eut également beaucoup d'engagement à la limite de la règle
principalement lors des vingt premières minutes, période durant
laquelle, le seconde ligne palois, Philippe Guicherd écopa d'un carton
jaune. Au total, ce sont trois jaunes qu'a dû sortir M. Valin.
Pour le reste, on se doutait que l'affrontement au sol pourrait
constituer une clé de la rencontre, au même titre que la conquête. Là
aussi, les deux équipes ont quasiment fait match nul. A l'aller, les
Palois avaient été pris de manière nette sur la dimension physique. Ce
ne fut pas le cas, cette fois-ci. Le jeu n'a jamais pris beaucoup
d'ampleur, les uns et les autres ayant le souci de ne pas se découvrir
et donc ne pas se fragiliser. Les buteurs allaient donc avoir une part
prépondérante. Ils l'eurent effectivement. Neuf pénalités en tout et ce
drop de Kopeztky qui au final, fit la différence.
deux essais quand même


Hormis les points pris au pied, on eut quand même droit à deux
essais. Le premier vint côté tarbais (enchaînement avec Toetu qui
appelle au regroupement. Le ballon sort et par la grâce d'un jeu de
billard, termine dans l'en-but qu'atteint Thomas Loftus). Le Palois,
lui, vient après un double balayage du terrain, jeu vers le fermé dont
s'extirpa Epito au look « chabalesque ». On aurait aimé que la victoire
tarbaise fut plus nette. Elle aurait pu… si Kopetzky n'avait pas manqué
la dernière pénalité. Une, rendue possible grâce au dernier effort de
la mêlée « rouge et blanc » qui domina sa rivale. Jérémy Hurou, poings
serrés et visage écarlate, manifesta son bonheur sans retenue.ils ont dit


Martin Worthington : « L'équipe a fait un match sérieux dans son
collectif. Mon jeu au pied, c'était prévu. Néanmoins nous avons encore
fait trop de fautes. C'est presque obligé dans ce type de rencontre ».
Christophe André : « Ouf ! Très fatigué parce que c'était dur dans
le jeu d'avants. C'était le passage obligé pour en venir à bout. Il
faut retenir cette victoire qui appartient à toute l'équipe en entier.
La notion de derby est restée présente toute la partie. Peut-être
fallait-il encore les tenir plus devant ».
Krist Kopetzky : « C'était mon premier match à Trélut depuis le
début de saison. Il faut savoir s'adapter au poste que les entraîneurs
vous confient. Dans le contexte de ce match rien n'était facile. C'est
l'esprit de groupe qui a prévalu et qui nous fait avancer même lorsque
nous sommes en infériorité numérique. »
Anthony Bourgeois : « Lorsque l'on voit un stade ainsi rempli, on a
la chair de poule. Et là, on n'a pas le droit de se rater. On a envie
de se bouger les fesses. C'est une récompense pour tout le monde ce
soir à l'issue de ce match incertain jusqu'au bout. Le match en lui
même est maigre. Mais que faire face aux Palois ? »
Jérémy Hurou : « Notre dernière mêlée ? On les savait fatigués.
Depuis un moment, on voulait les prendre. C'était le bon moment. Après,
ce match reste un derby. Alors gardons la victoire qui va nous servir
pour la suite ». F.A.Pro D2.Les Tarbais ont pris leur revanche face aux
Palois mais que ce fut dur ! Le match a basculé côté rouge et blanc, il
aurait pu verser de l'autre côté. L'engagement fut celui d'un vrai
derby, le jeu s'en rapprocha également.



TPR: un point a suffi


Mi-temps : 11-9
Arbitre: M. Valin (Auvergne)
TPR: 1 E Th. Loftus (34e), 5P Bourgeois (4e, 15e, 42e), Kopeztky (63e, 73e), 1 D Kopetzky (60e)
Pau : 1 E Epito (47e), 1 T Darbo, 5 P Darbo (12e, 22e, 24e, 65e, 71e)
TPR : Bourgeois; Dabrin, Th. Loftus (Etcheverria, 73e) Worthington,
Caujolle (cap) ; (o) Kopetzky, (m) Labarthe (Lacrampe, 58e) ; Andre,
Lasserre (Fourcade, 58e), Bernad ; Domolaïlaï, Karele (Santoni ((58e);
Toetu (Uys, 5Oe), Mavrodin (Anglade, 71e), Magrakvelidze (Hurou, 50e)
Cartons jaunes : Karele, (40e), Caujolle (55e)
PAU : Fromont; Dourthe, Fumat, Puyo, Diarra (Dumora, 66e) (o)
Descons, (m) Darbo; Toressin (Costanzo, 40e) Epito, Laborde-Gréché;
Guicherd (Delavallée, 58e), Socol; Tomuli (Kouider, 30e) Campergue
(Luro, 44e), Jacquot (Fakalelu, 58e)
Carton jaune : Guicherd (4e)
Revenir en haut Aller en bas
FrEd



Masculin Nombre de messages : 328
Age : 44
Localisation : Pas loin de Tarbes
Date d'inscription : 28/08/2008

TPR-PAU Empty
MessageSujet: Re: TPR-PAU   TPR-PAU EmptyLun 4 Mai - 19:29

Mais qui est donc ce Félix Lacrampe, marqueur d'essai emérite !
Revenir en haut Aller en bas
tontonz

tontonz

Masculin Nombre de messages : 2271
Age : 45
Localisation : Tarbes!
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-PAU Empty
MessageSujet: Re: TPR-PAU   TPR-PAU EmptyLun 4 Mai - 21:15

TPR-PAU Img1n
Revenir en haut Aller en bas
tontonz

tontonz

Masculin Nombre de messages : 2271
Age : 45
Localisation : Tarbes!
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-PAU Empty
MessageSujet: Re: TPR-PAU   TPR-PAU EmptyLun 4 Mai - 21:15

TPR-PAU Img2a
Revenir en haut Aller en bas
tontonz

tontonz

Masculin Nombre de messages : 2271
Age : 45
Localisation : Tarbes!
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-PAU Empty
MessageSujet: Re: TPR-PAU   TPR-PAU EmptyLun 4 Mai - 21:29

TPR-PAU 200905041450_w350
Pro D2. Tarbes : il manque des sous

TPR-PAU Zoom
TPR-PAU Zoom_f2
Après la fête, le TPR va retrouver d'autres réalités... Photos José Navarro.



La saison sportive du TPR, compte tenu de son démarrage poussif, a été plutôt réussie. Mal en point, jusqu'au début du mois de Janvier, l'équipe est parvenue à redresser la barre, réussissant la gageure de remporter dix rencontres sur quatorze lors de la seconde phase du championnat. Du coup, bien des espoirs se sont levés pour la saison prochaine. Mais voilà, si le terrain donne satisfaction, il en est un autre qui apporte quelques interrogations, pour ne pas dire davantage. Le samedi 2 mai avait été coché sur l'agenda du club. Une assemblée générale extraordinaire avait été prévue avant la réception de Pau, histoire d'acter la passation de pouvoir entre Jean Ducasa et Jean-Pierre Davant. Mais celle-ci n'a pas eu lieu. En cause, une situation financière qui a incité les dirigeants à reporter la réunion (elle pourrait avoir lieu courant du mois de juin). En effet, le TPR devra trouver entre 450 000 et 500 000 euros (budget pour la saison en cours) avant la venue de la DNACG, prévue le 28 mai.
La nouvelle fait l'effet d'une petite bombe. Alors que nous avions interrogé Jean-Pierre Davant sur la santé financière du club, celui-ci avait laissé entendre que le budget actuel devrait être bouclé (le conditionnel était utilisé), en même temps qu'il comptait bien le voir grandir un poil pour la saison future « atteindre 4 millions d'euros » serait l'idéal, avait-il dit.
Qu'en penser ? Tout juste peut-on imaginer que le contexte économique actuel (d'autres clubs sont en souffrance, dont le FC Auch) pèse d'une manière importante. Mais qui a dit que la vie était un long fleuve tranquille ?
Contre Pau, le point du bonheur


Défaits sur les bords de la Méditerranée le week-end dernier, Tarbais et Palois nous ont offert un derby qui, avouons-le, aura été surtout passionnant par son suspense…
La pression du derby


Cette notion de derby, justement, aura eu pour effet de contracter les deux équipes, ce qui débouchera sur un premier acte haché et assez tendu.
Avec des Palois accrocheurs voire provocateurs, impression confirmée par Sébastien Caujolle : « on savait que Pau était une équipe qui prenait beaucoup de cartons, notamment sur ses derniers matchs. On est malheureusement tombés dans leur jeu qui consistait à nous faire sortir du contexte ». Ainsi, ce sont donc les buteurs-Darbo pour la Section et Bourgeois pour le TPR-qui vont occuper logiquement le devant de la scène.
L'éclair Worthington


On s'acheminait tout tranquillement vers la mi-temps lorsque l'éclair de ce premier acte eu lieu : un exploit personnel de Martin Worthington, qu'il nous raconte lui-même : « le ballon sort du ruck, je vois qu'il n'y a pas de Palois en couverture, je tape donc un coup de pied rasant et je devance l'arrière au moment d'aplatir ». Quand on connait l'importance de mener au score dans un match aussi serré, nul doute que le fait d'être devant à la pause (11/9) aura pesé dans le final tarbais.
Le TPR réduit à 14
Pourtant, la seconde période ne va pas commencer dans les meilleures conditions pour le TPR.
En effet, il va lui falloir se dépasser durant les vingt minutes pendant lesquelles il va évoluer à quatorze, conséquence d'une indiscipline collective sanctionnée par les cartons récoltés successivement par Karélé puis Caujolle.
Les Tarbais vont logiquement céder sur un essai palois de l'excellent N°8 Epito mais limiteront la casse grâce à un drop de Kopetzky et à une solidarité qui n'est pas sans rappeler un scénario déjà vu du côté de Bordeaux, notamment.
Pour l'ailier Paul Dabrin : « c'est simple, dès qu'on a été en difficulté sur les cartons, on s'est accrochés et chacun a fait un effort supplémentaire ».
Un final haletant


Les deux équipes ayant décidé d'envoyer enfin un peu de jeu, la seconde mi-temps sera plus animée et donnera lieu à une véritable course poursuite entre les deux formations, Darbo et Kopetzky se rendant la pareille jusqu'à la 72e minute ou le tarbais aura finalement le dernier mot en passant l'ultime pénalité victorieuse (23/22).
Egalement, on n'oubliera pas de souligner le judicieux coaching des entraineurs tarbais qui, grâce aux entrées cumulées de Lacrampe, Santoni et Fourcade à l'heure de jeu, aura permis au TPR de rester parfaitement dans le match à un moment souvent décisif.
Les Tarbais sont donc passés samedi devant leur adversaire du soir pour occuper une septième place porteuse de nombreux espoirs pour la saison future. « Ca va me changer », comment ne pas conclure sur cette confidence de Seb Caujolle à l'évocation de la prochaine intersaison, preuve s'il en est, de la sérénité qui habite désormais le club rouge et blanc…N'est-ce pas ça le plus encourageant pour l'avenir ?
ILS ont dit


Sébastien CAUJOLLE (Capitaine) : « On savait que Pau était une équipe qui prenait beaucoup de cartons, notamment sur ses derniers matchs. On est malheureusement rentrés dans leur jeu qui consistait à nous faire sortir du contexte. On a été beaucoup pénalisés mais l'objectif de rester invaincus à domicile sur les matchs retour est atteint. On va se rendre à La Rochelle pour concrétiser nos efforts et espérer finir dans la première partie de tableau ».
Isoa DOMOLAILAI : « sur les mauvaises réceptions de coups d'envoi, c'est plus un manque de communication qu'autre chose. On a donné beaucoup de pénalités mais il y avait beaucoup de pression par rapport au match aller mais également vis-à-vis de nos supporters. On a bien travaillé cette saison, c'est encourageant pour l'avenir».
Brèves de trélut


Harold dernière:
En hommage, ses équipiers l'ont laissé entrer le premier dans Trélut. C'était la "der" d'Harold Karelé en temps que joueur sur la pelouse tarbaise. Le garçon s'est forgé dans les arcanes des combats d'avants. C'est dire si en deuxième ligne il en a vu. Le sport est ce générateur d'émotions qui peuvent percer les plus épaisses des cuirasses. A sa sortie, difficile de trahir et de soustraire ces moments-là remplis de larmes au regard des milliers de spectateurs quand on n' a que la voiture de la mascotte « Big'Ours » comme écran.
Scottish recrue : Karelé vient donc de mettre un terme à la compétition de haut niveau. Il faut pourvoir à son remplacement. C'est fait. Stewart, 27 ans, 2,02 mètres, 120 kilos, deuxième ligne écossais portera le maillot bigourdan l'an prochain. De Philippe Lacave : « C'est pour l'instant la seule recrue extérieure ». Il devrait être parfois associé à Isoa Domlaïlaï.
Confirmations : Le TPR est septième au classement. Côté staff technique : « On souhaite conserver la majorité des joueurs actuels » comme nous l'a confirmé Philippe Lacave. Lacrampe en fait partie et devrait encore officier derrière la mêlée tarbaise la saison prochaine.
Applaudissements : C'est devenu une bonne habitude. Les spectateurs attendent les joueurs, parfois longtemps, à la sortie des vestiaires. Des applaudissements nourris les accueillent. C'est le moment d'échanges d'après match. En cette soirée de victoire contre le voisin Palois, ce sont deux dirigeants qui ont été les premiers nominés. En cet endroit, les présidents Jean-Pierre Davant et Jacques Tarrène ont eu droit aux doubles approbations des fidèles de Trélut.
pénurie: La colère a grondé dans les rangs des supporters prêts à fêter la dernière victoire de la saison à Trélut. Mais la bière, qui aurait pu couler à flots, fit défaut dès la mi-temps du match dans certaines buvettes. Et après le match, il ne fallut pas longtemps pour que l'on baisse les rideaux des mêmes buvettes, de la baraque à frites... Même à la Bodega l'on fut pris de court tant au niveau de la boisson que des repas. Dommage que ce qui aurait pu être un grand moment de convivialité ait tourné... au vinaigre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




TPR-PAU Empty
MessageSujet: Re: TPR-PAU   TPR-PAU Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
TPR-PAU
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TANIÈRE DU STADO :: LA TANIÈRE .........ou l'antre de l'ours :: REVUE DE PRESSE.....tous les articles sur le TPR qui trainent dans les journaux ou sur le net ont leur place ICI-
Sauter vers: