Tout ce qui touche de près ou de loin au STADO TPR.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Clic droit et Ouvrir dans un autre onglet
pour garder La Tanière ouverte

Partagez
 

 TPR-FCG

Aller en bas 
AuteurMessage
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-FCG Empty
MessageSujet: TPR-FCG   TPR-FCG EmptySam 24 Oct - 15:32

Magrakvelidze n'en sera pas
côté tpr

Richard Apanui, qui souffre toujours du mollet, pourrait faire son retour lors du déplacement de Lyon. Loïc Bernad (mollet) ne participera pas non plus à la réception de Grenoble, idem pour Pierre Caillet, touchés aux ischios-jambiers. Quant à Mickaël Etcheverria, il ne sera pas là non plus, suite à son carton rouge récolté à Auch. Autre défection, elle concerne Mamuka Magrakvelidze, insuffisamment remis de sa blessure au mollet. Heureusement, Albert-Patrick Toetu, dont la présence était incertaine, a été versé dans le groupe. Thomas Loftus, qui se plaint d'une douleur à l'épaule, fait également partie du groupe. Au cas où le Sud-Africain ne pourrait tenir sa place, les entraîneurs ont fait appel au jeune Paul Pérez.

Certes, le championnat n'en est encore qu'à ses débuts mais la fatigue, la répétition des impacts commencent à se faire sentir au sein des effectifs. Les Tarbais n'échappent pas à la règle. Mamuka Magrakvelidze et Pierre Caillet en sont les dernières victimes, tandis que le jeune Loftus n'en a toujours pas terminé avec ses problèmes à l'épaule. Que dire également de Loïc Bernad, qui à peine remis d'une blessure au pouce, a rechuté suite au match d'Auch.

Avants : Hurou, Garcia, Toetu, Maumus, Anglade, Dupuy, Domolaïlaï, Coetzer, Sirbe, Stewart, Andre, Chenut, W. Loftus, Lasserre.

Trois-quarts : Lacrampe, Labarthe, Kopetzky, Domec, Worthington, Th. Loftus, Duhen, Perez, Caujolle, Dabrin, Meyer, Bourgeois.
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-FCG Empty
MessageSujet: Re: TPR-FCG   TPR-FCG EmptySam 24 Oct - 15:33

Fabrice Landreau: « Tarbes va surprendre »
Pro D2. Il se dit impressionné par la Pro D2 et notamment par la solidité du TPR.

Après plusieurs saisons passées aux commandes du Stade français, au côté de Fabien Galthié, Fabrice Landreau a décidé de quitter la capitale pour Grenoble, un club qu'il connaît bien puisqu'il y fut le talonneur explosif que personne n'a oublié. Mais cette fois, ce Charentais d'origine est passé directement du rôle d'entraîneur à celui de directeur sportif. Et il en est plutôt satisfait.

Vu de l'extérieur, on est surpris de l'ampleur de votre défaite à Narbonne. Grenoble ne disposait pas de tous ses éléments ?

On a pratiqué quelques changements en première ligne et au niveau de la charnière, mais ce sont des joueurs qui font partie du groupe. Non, on était partis à Narbonne avec de vraies ambitions. Le problème, c'est qu'on est tombés sur une équipe qui a mis un beau volume de jeu, du coup on a subi les offensives et au final, on a pris une belle déculottée. En plus, si on s'est déplacés avec des ambitions, nous n'avions pas de pression. Ce qui peut tromper les observateurs, c'est que jusque-là, nous avions reçu quatre fois à domicile des équipes (Lannemezan, Colomiers, Pau et Aurillac) qui, sans leur manquer de respect, ne figurent pas parmi les « ténors » du championnat.

Oui mais en suivant, vous vous êtes imposés à Mont-de-Marsan et vous avez failli en faire de même à Agen.

Oui, et on s'était dit qu'on ne voyageait pas trop mal avant la sortie narbonnaise.

Quel bilan, aujourd'hui, tirez-vous de tout ça.

Jusqu'à Narbonne, il nous semblait que nous avions une défense cohérente. Le match est passé par là. Mais il y a plusieurs autres secteurs non aboutis comme la mêlée et notre capacité offensive. On a de manière générale des problèmes de finition.

Quel a été votre discours concernant la semaine ?

Tout a été basé sur la récupération, vu qu'on a joué dimanche en fin d'après-midi. L'important, c'est d'avoir les éléments les plus frais possible. On a donc fait un entraînement, hier, la mise en place s'effectuera aujourd'hui, et on prendra l'avion pour Tarbes, samedi matin de très bonne heure.

Que connaissez-vous de Tarbes ?

Je connais Philippe Dintrans. C'était mon idole.

Plus sérieusement.

Ce qui nous a frappés avant toute chose à la vidéo, c'est que c'est une équipe très, très difficile à manœuvrer, très bien organisée, assez homogène et qui possède des joueurs capables de faire la différence. On m'a parlé d'Apanui, de ce jeune demi de mêlée, Lacrampe… Et puis une équipe qui est capable de s'imposer à Auch, cela veut dire certaines choses. Pour tout vous dire, c'est une équipe qui ne fait pas de bruit mais qui, à mon avis, va surprendre beaucoup de monde.

Vous découvrez la Pro D2, quel est votre sentiment ?

On ne peut qualifier le jeu qui s'y pratique de jeu restrictif. Agen, Narbonne, Oyonnax, même Mont-de-Marsan qui n'a pas encore de résultats sont des équipes qui mettent du volume. Pour le reste, et quels que soient les championnats, il faut toujours un gros pack et un joueur capable de bien déplacer le jeu par le pied. Vous savez, on a vu de superbes matchs en Coupe d'Europe mais le Narbonne-Grenoble qui est passé à « Sport + », dimanche, n'était pas mal non plus.

Comment se passe votre expérience à Grenoble ?

Elle se passe plutôt bien. Je découvre un nouveau poste, celui de directeur sportif.

Et quelle est votre mission ?

Je m'occupe des ressources sportives du club. J'ai en charge la formation et le recrutement. On espère que le travail portera ses fruits et que le FCG R sera compétitif au plus haut niveau de la Pro D2, d'ici trois ans.
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-FCG Empty
MessageSujet: Re: TPR-FCG   TPR-FCG EmptySam 24 Oct - 15:34

TPR : il ne doit pas gâcher
Pro D2. Ce soir, Tarbes reçoit Grenoble (18 h 30) au stade Maurice-Trélut.
TPR : il ne doit pas gâcher
TPR : il ne doit pas gâcher
DDM

Qu'on se le dise, les Tarbais sont très énervés. La semaine est passée par là, qui a évidemment permis de ressasser, de s'émouvoir, de tempêter, voire de s'indigner. Comme à propos de la dernière décision relative à la pénalité infligée à Thierry Lacrampe (jugé plaquage à retardement sur le Palois Hough), lourde, très lourde de sens.

Il se dit deux choses après avoir visionné l'action. La première, c'est que le plaquage s'est fait dans le mouvement. La seconde, celle-ci semble-t-il indiscutable, c'est que l'arbitre siffle au deuxième rebond du ballon, soit à 30 mètres des poteaux, alors qu'il en existe un autre, le premier, situé à 45 mètres des poteaux. On devine le gain de confort pour Sébastien Descons, même s'il n'est pas interdit de croire que le Palois aurait pu aussi réussir son tir des 45 m.

Mais bon, si la décision est recevable, on peut dire aussi que les Tarbais, s'ils avaient su prendre le match par le bon bout, notamment au niveau de l'agressivité, nous n'en serions pas à discourir sur cette péripétie finale. Autre fait lié à la règle, et ceci pour clore le discours. Le carton rouge du Palois Julien Jacquot suite au plaquage sur Anthony Bourgeois. On parle ici d'un plaquage cathédrale. Beaucoup ont considéré, nous en faisons partie, que la sanction avait été sévère (Jacquot accompagnant Bourgeois au sol), un jaune, à notre humble avis, devant faire l'affaire. Réponse de Marc Desclaux, le pape des arbitres du comité : « Quand il y a plaquage cathédrale et que le plaqueur n'accompagne pas le plaqué au sol, c'est carton rouge. À l'inverse, c'est carton jaune. » Voilà qui est dit.
Et voilà Domec !

Mais stop, c'est déjà demain. Ou plutôt, aujourd'hui qu'arrive le FC Grenoble. Et s'il fallait un exemple de ce qu'est la nature d'un championnat incertain au possible, les Isérois en représentent un exemple vibrant. Arrivés le torse bombé au Parc des sports et de l'amitié de Narbonne, ils en sont repartis la queue entre les jambes et un zéro pointé. À leur propos, Razvan Mavrodin dit pourtant que cette équipe est taillée pour le haut de tableau. Le coach la considère même comme armée pour jouer un peu sur tous les registres. Méfiance, donc pour les Tarbais. Car si la défaite face à Pau est très agaçante, comptablement, elle n'en constitue pas une catastrophe. À l'inverse, le TPR ne doit pas chuter une nouvelle fois. L'effectif, lui, a été soumis à un fameux yo-yo cette semaine. Finalement, Magrakvelidze sera de la partie, quand Bourgeois a dû déclarer forfait… vendredi matin.

Il n'est pas le seul, Thierry Lacrampe (cuisse) est out également. Du coup, Domec débutera à l'arrière et Lanne-Petit prendra place sur le banc.
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-FCG Empty
MessageSujet: Re: TPR-FCG   TPR-FCG EmptyDim 25 Oct - 9:34

Rugby Pro D 2 : la botte de Kopetzky fait la différence

samedi 24 octobre 2009 par la rédaction

(Stade Maurice Trélut)

TPR 28 Grenoble 18 (MT : 9-11)

Pour Tarbes : un essai Christophe André 44’, une transformation, 7 pénalités (7’,12’, 26’, 55’, 58’, 67’, 73’) Khrist Kopetzky

Pour Grenoble : deux essais W. Human (9’), R. Bernard (49’) ; une transformation (49’), deux drops (6’ et 28’) P. Dut.

Le TPR a réussi une performance en venant à bout de Grenoble 28-18. Performance, car les Grenoblois qui restaient sur une lourde défaite à Narbonne 32-0, occupaient la 3ème place du classement après avoir été leader de la Pro D2. D’autant que Tarbes, décimé par les blessures, avait dû intégrer 2 juniors Reichel et alignait 7 joueurs issus du Centre de Formation. Des Tarbais sous pression après leur courte défaite contre Pau et qui se devaient de gagner pour ne pas se retrouver dans une spirale négative avant deux déplacements difficiles à Lyon et Narbonne.

Comme contre Pau, les Bigourdans avaient du mal à rentrer dans le match et Grenoble marquait les premiers points sur un drop de Dut dès la 6ème minute. Les Tarbais réagissaient sur pénalité (3-3) mais encaissaient aussitôt un essai sur un dégagement contré (3-Cool. Sans se décourager, les Bigourdans poussaient Grenoble à la faute et prenaient l’avantage sur 2 nouvelles pénalités (9-Cool à la demi-heure de jeu. Mais, toujours fébriles, ils ne maîtrisaient pas le renvoi et Dut claquait un second drop (9-11). Malgré un carton jaune pour placage à retardement du centre grenoblois, les Tarbais n’arrivaient pas à marquer avant la mi-temps.

A la reprise, malgré le vent contraire, c’est une équipe tarbaise métamorphosée qui reprit le combat tous crocs dehors. Le résultat ne se fit pas attendre avec un essai en force transformé du bord de touche (16-11). Mais Tarbes se faisait de nouveau surprendre sur un coup-franc rapidement joué au centre du terrain et Grenoble marquait un splendide essai en contre (16-18) à la 49ème minute. A partir de là, et avec l’entrée de joueurs frais, le TPR allaient prendre le jeu à son compte et mettre Grenoble sur le reculoir. D’autant, qu’à un 1/4 d’heure de la fin le demi de mêlée visiteur écopait d’un carton jaune pour anti-jeu. Kopetzki ne se privait pas de transformer en points toutes les fautes adverses concédées sous la pression et Tarbes s’imposait logiquement 28-18, grâce à sa seconde mi-temps.

Une victoire qui permet au TPR de conforter sa place en haut du tableau. A noter l’excellente prestation de Domec, encore junior Reichel, infaillible sous les chandelles et dangereux sur ses relances par ses crochets et sa vitesse de course. Des Tarbais en progrès en mêlée et en touche mais qui devront gommer leurs absences sur les renvois qui leur coûtèrent de nombreux points.

(Jean-Jacques Lasserre)
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-FCG Empty
MessageSujet: Re: TPR-FCG   TPR-FCG EmptyDim 25 Oct - 11:33

Tarbes remet les pendules à l'heure face à Grenoble (28-18)
Lasserre et Loftus à la manœuvre. Photo DDM, J. Navarro
Lasserre et Loftus à la manœuvre. Photo DDM, J. Navarro
DDM

Surpris la semaine dernière chez eux par les Palois, les Tarbais devaient absolument s'imposer, sous peine de se mettre en situation délicate. Mission accomplie. Les hommes du capitaine, Thomas Lasserre, n'ont pas tremblé et ont remporté le match grâce principalement à leur supériorité physique, leur domination en mêlée ainsi que dans la possession de balle et d'occupation. Le héros de la soirée se nomme Khris Kopetzky qui a puni de son pied à sept reprises, les Isérois très souvent sanctionnés dans le jeu au sol.

Pour autant, l'affaire n'a pas été si simple. Les hommes de Fabrice Landreau ont été les premiers à franchir la ligne… Kopetzky se faisant contrer en début de rencontre par l'ailier, Human. Les Tarbais ont marqué le leur, en force, dès la reprise avant qu'une belle relance impulsée par le demi de mêlée, Rochette, n'aille jusqu'au bout.

Pour le reste, trop dominés de manière générale, les Grenoblois n'ont pu inverser la tendance. Il est à noter que la soirée a été illuminée par les relances d'un jeune joueur tarbais qui répond au nom d'Adrien Domec. Le gamin avait remplacé au pied levé, Anthony Bourgeois et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'en est bien tiré. Gérald Gauthier

Tarbes 28

Grenoble 18

MT: 9-11; 3.000 spectateurs; arbitre: M Attala

Vainqueurs: 1 E André (44); 1 T et 7 P (7, 12, 25, 55, 58, 66, 73) Kopetzky

Vaincus: 2E Human (9), Bernard (49); 1 T (49), 1 P (6) et 1 D (27) Dut

Evolution du score : 0-3, 3-3, 3-8, 6-8, 9-8, 9-11, 16-11, 16-18, 19-18, 22-18, 25-18, 28-18

TARBES: Domec; Caujolle, Worthington, Th. Loftus (Duhen, 28), Dabrin (Meyer, 72)(o) Kopetzky (m) Labarthe; André, Lasserre (cap. Chenut, 68), W. Loftus; Stewart, Coetzer (Domolaïlaî, 57); Toetu (Garcia, 56), Dupuy (Anglade, 56), Magrakvelidze (Maumus, 51)

GRENOBLE: Dupont (Gengenbacher, 46); Daunivucu, Aguillon (Helu, 60), Lison, Human (o) Dut (m) Rochette (Pelissie, 55); Ollivier, Chaplain (Best, 26), Bernard; Farley, Dry (Sigoire, 61); Takiari (Rasch, 28), Campo (Meynard, 58), Mutapcic (Perrier, 76)

Exclu. tempo.: Aguillon (35), Pelissié (65)

La note du match : 12 /20-L'homme du match : Khrist Kopetzky (Tarbes)
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

L'Olive

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

TPR-FCG Empty
MessageSujet: Re: TPR-FCG   TPR-FCG EmptyLun 26 Oct - 11:53

Martin Worthington, une valeur sûre
TPR. Un homme dans le match.

Il ne s'inscrit pas dans le cadre des gabarits des « centres de maintenant », formatés façon professionnalisme. Il n'a pas non plus l'élégance dans le geste de ceux qui nous ont fait rêver. Il n'est pas de la trempe de ces joueurs capables de sculpter sur un large rectangle vert un large méandre ponctué d'ellipses aux courbes indécises et improbables. Mais… Le Britannique du Tarbes-Pyrénées Rugby est dans la lignée des « percutants-tamponnants » qu'aucune grosse caisse n'impressionne.

Contre Grenoble, il a saccagé à volonté la ligne d'attaque iséroise qui lui prêtait son flanc. Mais il est aussi possesseur d'un « french flair » qui peut s'avérer déterminant, bien servi de plus par une pointe de vitesse que beaucoup d'ailiers lui envient.

Un registre qui commença à crever l'écran du stade Jacques-Fouroux, à Auch, lors de la rencontre contre le FCAG. L'essai qu'il planta en contre aux Gersois mina leur moral pour la suite des débats.
À l'offensive

Samedi soir, à Trélut, il crut bon de s'inviter dès la 15e minute en attaque. Malgré un judicieux coup de pied à suivre dans la boîte, le « service dessert » ne lui était pas réservé.

Le plat de résistance n'était pas encore consommé. Il commit même un péché de gourmandise à la 29e minute en oubliant Dabrin dans son couloir.

Il remit le couvert pour percer quatre minutes plus tard, tout autant qu'il le fit dès la reprise de la deuxième mi-temps. Martin Worthington est bien là, le pourfendeur de rideaux adverses ainsi que le jeu actuel le demande.

Au vestiaire, dans ce flegme légendaire que rien ne semble pouvoir ébranler, il nous octroie toujours d'un accueil courtois et de l'analyse juste des événements récents.

Si de la semaine passée contre Pau, il retient « une bonne défense », c'est dans ce secteur de jeu : « Une encore meilleure que l'ensemble a produite contre Grenoble. Il est alors difficile à l'adversaire d'entreprendre quelque chose ».

Bien dans le vrai. Les face-à-face des dix premières minutes n'ont pas manqué de jeter le trouble dans le camp grenoblois. Son regret : « De n'avoir pas pu jouer plus de ballons parce que dans ce match bizarre, les quelques actions offensives ont franchi la ligne de défense adverse ».

Une annotation corroborée par l'entraîneur Philippe Bérot qui a trouvé qu'« en première mi-temps, ses joueurs gagnaient leurs duels offensifs ».

Parce que côté défensif, Tarbes ne fut que très rarement mis en danger.

Et Martin de rappeler : « Il faut garder tout le bénéfice de ce travail pour aller en déplacement ». De là à envisager que Martin Worthington a d'autres ambitions, il n'y a que quelques phases de jeu qu'il nous tarde de découvrir.

Et si jusque-là, n'avions-nous assisté qu'à la mise en main, qu'à la récitation de la gamme de référence ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




TPR-FCG Empty
MessageSujet: Re: TPR-FCG   TPR-FCG Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
TPR-FCG
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TANIÈRE DU STADO :: LA TANIÈRE .........ou l'antre de l'ours :: REVUE DE PRESSE.....tous les articles sur le TPR qui trainent dans les journaux ou sur le net ont leur place ICI-
Sauter vers: