Tout ce qui touche de près ou de loin au STADO TPR.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Clic droit et Ouvrir dans un autre onglet
pour garder La Tanière ouverte

Partagez | 
 

 Après TPR-CAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Olive

avatar

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Après TPR-CAL   Dim 6 Déc - 11:59

Publié le 06/12/2009 03:49 | Recueilli par
Simon Durand et Francis Abadie
Mavrodin: «Tout le monde doit assumer»
Réactions. Dans les vestiaires tarbais




Jean-Pierre Davant (Président) : « C'est une grosse déception d'autant que l'on a quand même dominé ce match ; ils sont venus une fois dans notre camp,c'est là où ils marquent l'essai. Aujourd'hui, il faut se serrer les coudes et essayer de repartir dans le bon sens. Les difficultés financières que nous avons connues ne nous ont pas permis de recruter :on a huit joueurs qui sont partis et on en a recruté un. En plus d'une infirmerie pleine, on est confronté à un effectif excessivement juste.Cela étant, je salue la victoire du CAL : ce soir, ce sont des Bigourdans qui ont gagné… »

Mamuka Magrakvelidze : « Peut-être notre fébrilité est-elle due à la pression médiatique de ce derby… On a perdu nos trois derniers matches et on cherchait un match référence, c'était le bon moment pour se libérer et passer le cap supérieur. Nos adversaires ont été vaillants,ils ont joué avec leurs armes et peut-être avaient-ils un peu plus d'envie que nous. »

Razvan Mavrodin (entraîneur) : « Je ne sais pas si on peut parler de fébrilité parce que des occasions, on en a eues, notamment au pied,qu'on a ratées. Ils ont monté des quilles puis ils rentrent une fois dans notre camp et ils marquent : ils ont été très opportunistes,contrairement à nous. On a manqué de réussite, on a essayé de produire du jeu mais quand on fait des en-avants et qu'on perd des ballons importants, ça n'aide pas. Il faut savoir également qu'on a un groupe qui est jeune et on est un peu limité en effectif. Maintenant, tout le monde doit assumer, on ne peut pas faire de turn-over et on ne peut pas créer une dynamique de groupe quand on n'est pas assez nombreux. Il faut relever la tête le plus vite possible et rebondir samedi face à Colomiers. Il reste beaucoup de matchs, même si c'est un match très important que l'on a perdu pour notre public. »

Richard Apanui : « Quoi dire après ça. Je pense que ma dernière pénalité est passée mais c'est le jugement de l'arbitre qui compte.Lannemezan était bien en place en défense. Ces équipes-là, quand on les joue, on essaye toujours de les bouger un peu mais ils sont là. Je ne
sais pas si c'est par hasard mais sans trop se replacer, ils sont toujours là. Normalement doivent-ils y être ? Les Lannemezanais ont bien su prendre les opportunités. En deuxième mi-temps, ils viennent deux fois dans notre camp et marquent. Cet essai les fait gagner.
Tarbes doit maintenant recommencer entre nous. Il nous faut recommencer à zéro et décider entre nous ce que l'on doit faire. Il reste 17 matchs cette saison. Il n'y a pas si longtemps, nous étions plus mal que maintenant. Cette situation est connue. Il nous faut nous servir de cette expérience pour remonter. Cela va être un bon test pour notre groupe. Ce qui est bon avec les saisons, c'est que chaque samedi un match permet de réparer les choses. Il faut saisir ces chances pas avec une main, mais avec les deux ».

Werner Loftus : « Ce soir il y a eu beaucoup de combat et d'engagement physique, on a eu de nombreuses occasions de prendre des points que l'on a ratées. Ainsi, c'est difficile de gagner un match. Ça va être une semaine difficile, on doit maintenant relever la tête et travailler pour Colomiers. »
Revenir en haut Aller en bas
Météor

avatar

Masculin Nombre de messages : 269
Localisation : Soues, près du lac!
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Après TPR-CAL   Dim 6 Déc - 12:05

C'est à croire que le TPR aime jouer avec le couteau sous la gorge!
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

avatar

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Après TPR-CAL   Dim 6 Déc - 12:07

Publié le 06/12/2009 03:47 | Recueilli par Alain MailléFourcade: «Ce soir, on va savourer»

Réactions. Dans les vestiaires lannemezanais.

Jean-Louis Fourcade (président): « Ce soir la victoire à Maurice-Trélut représente quelque chose de très fort, de très symbolique. Malgré tout ce qui a pu être dit ici ou là, le CAL a prouvé qu'il n'était toujours pas mort.Dire que le CAL a des valeurs n'est pas un vain mot. Ce soir on va savourer, le reste n'a pas d'importance. Jusqu'à aujourd'hui, ça ne voulait pas sourire. Ce soir on a fait preuve de nos valeurs habituelles, et la première victoire est là. Rien ne pouvait nous faire autant de bien que ce succès».

Damien Costanzo (capitaine): « Nous avons su rester sereins et confiants jusqu'à la dernière minute. On ne voulait pas lâcher ce match. L'essai arrive un peu tard, on passe devant à la fin, et ensuite on fait preuve d'un grand état d'esprit. Sur la pénaltouche que je choisis plutôt que la pénalité, j'ai pris mes responsabilités. Je voulais la touche, car on commençait à bien les prendre devant. De plus, si on n'avait pas marqué, il restait encore 10 minutes, pour revenir au score. Je me suis dit, si on inscrit cet essai rien ne peut plus nous arriver. Et puis ça a réussi. Quant à la deuxième pénaltouche que je choisis, c'était plus technique. C'était pour perdre un peu plus de temps car nous menions par 13 à 12. J'espère que ce match va être un déclic. En tout cas, il nous prouve que, lorsqu'on reste concentrés jusqu'à la fin, ce qui ne nous est pas arrivé souvent, on peut s'imposer. J'espère que nous allons en tirer les leçons pour aligner d'autres victoires ».

Nicolas Sentous (talonneur): « Au début de la rencontre on a eu du mal à s'adapter. Après on a trouvé les solutions. On aurait souhaité les dominer plus nettement, mais en face il y avait quand même une belle équipe. C'est une belle victoire, car c'est la première de la saison, qui plus est contre le TPR et à Tarbes. Et surtout, on voulait faire cadeau de cette victoire à notre président Jean-Louis Fourcade.Il nous fallait ce succès pour commencer, j'espère qu'il va en appeler d'autres ».

Nicolas Mouret (ailier): « Aujourd'hui nos avants ont fourni un gros, gros travail. Ils ont été meilleurs que les Tarbais dans tous les domaines, en mêlée, sur les ballons portés, dans l'axe. Derrière c'est vrai qu'on a été quelquefois débordés sur les extérieurs, mais on a su compenser, soit en les amenant en touche, soit par des plaquages. On les a contenus, on a beaucoup défendu, ils n'ont pas marqué, finalement on a assuré. C'est vrai nous n'avons pas envoyé beaucoup de balles derrière, mais c'était difficile car nous avons souvent joué dans notre camp. Lorsqu'on est sortis de chez nous nous avons marqué notre essai.Aujourd'hui on a fourni une grosse prestation au plan de la défense».

Patrick Bentayou (coentraîneur): « Tarbes nous a mis souvent en difficulté sur des surnombres avec des avants dans la ligne. C'est difficile à défendre. Ils ontsouvent eu des supériorités numériques sur les extérieurs. On a été pris parfois, on a essayé de colmater les brèches par de l'envie, de l'enthousiasme. Par rapport à cette victoire, c'est un gros "ouf" de soulagement, j'espère qu'elle en appellera d'autres. C'est vrai, on a pas envoyé beaucoup de balles au-delà du 10, mais c'était délibéré. On avait décidé d'attaquer la zone du 10. On l'a fait avec avec plus ou moins de bonheur.Mais l'essentiel c'est la victoire».
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

avatar

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Après TPR-CAL   Dim 6 Déc - 12:12

Publié le 06/12/2009 09:57 | Gérald GauthierCoup de froid sur Trélut !

ProD2. Grâce à une défense héroïque et à l'incapacité des Tarbais de mener
au bout les surnombres qui se sont offerts, les Lannemezanais ont
réalisé l'impensable exploit, plongeant les Tarbais dans un océan de
doutes.





Mi-temps : 9 - 6
Arbitre: M. Eric Gauzins (Ile de France)
7000 spectateurs
Pour le TPR: 4 P Apanui (2e, 9e, 32, 67e)
Pour Lannemezan:x 1 E Stastany (71e), 1 T Pochelu; 2 P Pochelu (14e, 23e)
TPR: Etcheverria; Meyer, Worthington, Th. Loftus, Domec (Caujolle,
48e); (o) Apanui, (m) Lacrampe (Labarthe, 57e); Andre, Lasserre (cap)
(Chenut, 55e), W. Loftus; Domolaïlaï (Stewart, 57e), Coetzer; Garcia
(Maumus, 57e), Anglade, Magrakvelidze (Hurou, 40e)
CAL: Els; Mouret, Dasque, Ceolin, Cazenave; (o) Pochelu, (m) Duffard
(Delarue, 65e); Basauri, Cros, Costanzo (cap); Naude (Guiho, 44e),
Bernard; Botha (Statsny, 40e), Pujo (Sentous, 40e) puis Pujo (76e),
Bousquet (Leduc; 68e).Le film du match


2e : Ballon gratté au sol. Des 46 m face, Apanui ouvre le score : TPR-CAL 3-0
8e : Tarbes occupe puis enchaîne les mouvements. Sur l'un d'eux, Magrakvelidze ne parvient pas à assurer la passe pour l'essai.
9e : plaquage haut sur Domec. Des 39 m face, Apanui double la mise : TPR-CAL 6-0
14e : Domolaîlaï se jette au sol. Des 22 m légèrement en biais, Pochelu réduit le score : TPR-CAL : 6-3
23e : hors jeu d'Apanui derrière la mêlée. Des 25 m face, Pochelu égalise : TPR-CAL 6-6
28e : André sert son ailier, Domec qui déboule sur 40 mètres.
32e : défense lannemezanaise au-delà.
Des 35 m face, Apanui redonne l'avantage : TPR-CAL 9-6
34e : Pochelu manque le drop des 35 m
36e : Costanzo pris au sol. Des 24 m face, Apanui manque la cible.
40e : sur le gong, Dasque joue au pied. À la réception, un Tarbais
est sanctionné au sol. Des 49 m, Pochelu manque les poteaux de très peu.
44e: drop manqué d'Apanui après plusieurs percussions improductives.
47e: Coetzer hors jeu. Des 46m face, Pochelu manque de peu.
50e: Enorme contre-attaque tarbaise sur 7Om, Caujolle et Domolaïlaï échouent à deux mètres de la ligne.
62e: mêlée lannemezanaise pénalisée. Des 26m côté droit, Apanui voit son ballon passer à côté.
67e: hors jeu de ligne lannemezanais. Des 15m face, Apanui double l'avantage: TPR-CAL 12-6
71e: faute tarbaise. A 22m des poteaux, Duffard prend la
penaltouche. Le Cal joue au près, une fois, deux fois et Stastny marque
l'essai en force: Pochelu transforme: TPR-CAL 13-12
74e: Tarbes écroule le maul. Des 45m, le CAL choisit la pénaltouche
80e: Worthington transperce sur la dernière relance, sert Caujolle
qui est poussé en touche qui semble avoir marqué. L'arbitre de champ
accepte l'essai puis se déjuge.
Tarbes12-Lannemezan13

Le TPR ne saisit pas ses occasions

Et bien voilà. Il est dit, définitivement, que chez les Lannemezanais rien ne se passe comme ailleurs. Frustrés, souvent,humiliés parfois, depuis le début de la saison, il est quand même cocasse de constater que leur rédemption va peut-être passer par Maurice-Trélut !Autant l'avouer, quand Jean-Louis Fourcade affirmait que ce match face au voisin tarbais, constituait l'unique chance pour les siens d'entretenir encore un semblant de flamme, on s'était dit qu'il n'y pensait pas sérieusement.Comme s'il convenait encore et toujours de forcer l'image, histoire de maintenir tout son monde dans une croyance à laquelle il était peut-être le seul attaché.Et pourtant, quelle revanche sur l'histoire vient de prendre le CA Lannemezanais !

Des favoris légitimes


Au travers de leurs récentes pérégrinations, les gens du Plateau n'avaient pas manqué d'écrire quelques pages improbables, nous livrant des scenarii dignes des plus beaux romans d'Hitchcock. Et pour être franc, on pensait avoir tout vu. Tout le monde était bien d'accord là-dessus. Les Tarbais étaient les favoris légitimes de cette première confrontation de l'ère professionnelle. Expérience, qualité de joueurs sur certains postes, dimension physique.
Le plus étonnant c'est qu'on en eut la confirmation dès le début de la rencontre. Les deux ou trois premières mêlées du match, la force des impacts « rouge et blanc » nous avaient laissés croire que le CAL allait souffrir de ces quelques prétendus déficits.Dès lors, comment le TPR qui vient d'encaisser sa troisième défaite après celles de Pau et d'Aurillac a-t-il pu se vautrer de cette manière? Les réponses sont sans doute multiples mais il nous en vient une prioritairement.

Les surnombres improductifs


Empêtrés dans un match crispant et pauvre au possible, tout du moins en première période, les hommes de Thomas Lasserre ont su après la pause s'offrir de nombreux surnombres… qu'ils ne sont jamais parvenus à conclure. Des surnombres joués invariablement sur le côté droit et dont on a cru souvent qu'ils pouvaient, qu'ils allaient être gagnants.Au bout de l'heure de jeu, on s'était fait la réflexion que les Lannemezanais avaient de plus en plus de mal à se replacer, offrant pour le coup quelques jours béants dans la défense. Mais voilà, il faut croire que les hommes de Costanzo étaient prêts à aller jusqu'à la mort. Il s'est toujours trouvé une main, des bras pour reprendre des coups gagnants.On sait ce qu'il advient souvent en pareil cas. Quand l'un s'essouffle, l'autre respire.

Un essai marqué


Alors qu'ils menaient 12-6, (67e), les Tarbais qui avaient dominé outrageusement sur l'occupation du terrain, ont eu le malheur de laisser la bride sur l'adversaire. Une bride de l'épaisseur d'une ficelle.Sur l'une des rares incursions, Duffard à 22 mètres des poteaux, eut le culot de prendre la pénaltouche, prouvant s'il en était que le CAL voulait la victoire.Quelques rushs plus loin, Stastny s'affalait dans l'en but, plongeant Trélut dans le noir.

Un essai refusé


Il y aura pourtant une ultime relance de Worthington terminée par Caujolle. L'arbitre de champ accordait l'essai avant d'être jugé par son arbitre de touche.On n'a sans doute pas fini d'en causer !Il n'y a pas si longtemps, on avait écrit que la saison risquait d'être longue pour le CAL. Que dire alors de celle du TPR !
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

avatar

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Après TPR-CAL   Dim 6 Déc - 12:19

(Tarbes-infos)




Rugby Pro D2 : Lannemezan vient coiffer le TPR sur le fil (13-12)

Les vestiaires du CAL, portes ouvertes, retentissent de chants
pyrénéens, de cris de joie, suite à cette victoire inespérée mais
attendue par tout un club et toute une ville depuis que Lannemezan a
conquis le droit de disputer la Pro D2 et de retrouver le TPR, le
demi-frère ennemi, celui qui l’a spolié de ses droits il y a 10 ans. 10
ans de rancoeur qui ont fait la différence lors de ce rendez-vous
considéré comme celui de la revanche. Il n’y aurait qu’un seul match à
gagner, que tout le peuple du Nébouzan aurait choisi celui-là ! Et les
Dieux d’Ovalie l’ont entendu. Le CAL a dû vivre un long chemin de
croix, semé de 12 défaites consécutives qui l’ont plongé aux portes de
l’enfer, avant d’atteindre le Nirvana. Un paradis que les Tarbais
coutumiers du fait lui ont offert. En effet, le TPR s’est fait une
spécialité d’offrir leur première victoire aux promus ces dernières
saisons. Blagnac, puis Bourg-en-Bresse, ont conquis leur première
victoire contre Tarbes. Une première victoire qui récompense un groupe
de joueurs et un staff technique qui n’a jamais cédé au découragement.
Et c’est peut-être le match, hormis celui contre Agen, où les
Lannemezanais se sont montrés les moins dangereux qu’ils ont remporté.
A peine deux occasions d’essai et sur la seule incursion dans les 22
tarbais, le pack de Lannemezan marque l’essai de la victoire à 10’ de
la sirène. Au lieu de réduire le score sur pénalité, le CAL, mené 6-12
a choisi la pénaltouche et a inscrit l’essai de la gagne suite à une
succession de ballons portés (12-13). De son côté, le TPR qui a fait
l’essentiel du jeu s’est procuré six ou sept situations d’essai, suite
à des enchaînements de jeu, sans pouvoir franchir officiellement la
ligne. Officiellement, car 2 essais lui furent refusés par les arbitres
assistants d’en-but et de touche. Deux essais qu’un arbitrage vidéo
aurait eu du mal à juger et qui auraient pu être accordés sans qu’on y
trouve à redire avec un arbitrage dit "maison". Surtout le dernier
essai, celui de la victoire pour le TPR, marqué, au delà du temps
règlementaire, par Sébastien Caujolle. Alors que les Tarbais se
contragulaient, l’arbitre de touche signalait que l’ultime placage
avait poussé le pied de l’ailier tarbais sur le poteau de coin.... Pour
la 3ème fois de la saison après Pau et Aurillac, Tarbes s’incline d’1
point sur sa pelouse dans l’ultime minute. Un treizième match qui a
porté la poisse au TPR, car comment expliquer la pénalité manquée des
22 m face aux poteaux par le buteur d’élite qu’est Richard Apanui, qui
a manqué deux autres pénalités largement dans ses cordes. Une treizième
journée qui fait le bonheur du CAL et de tous ses supporters, qui
remporte son premier succès de la saison en Pro D2. Une victoire dédiée
par l’entraîneur Marc Dantin à son président Jean-Louis Fourcade.


Réaction de Jean-Louis Fourcade, président du CAL

Le Président du CAL, qui savoure sans ostentation ce moment tant
attendu admet que le CAL a su se transcender comme jamais cette saison
pour vaincre Tarbes. "Il y a beaucoup de matchs qu’on a abordés avec le
même état d’esprit, mais c’est vrai que ce soir on a fait preuve de ce
supplément d’âme que j’attendais depuis longtemps et c’est sans doute
ce qui a fait la différence. Je félicite tout le monde car on en avait
vraiment besoin. Il faut rester très humble, mais on avait vraiment
besoin d’une victoire et elle va faire du bien à tout le monde. Surtout
que symboliquement, cette première victoire a eu lieu à Tarbes." Pas un
hasard si on constate que les Lannemezanais qui craquaient en fin de
match ont forgé et conservé leur succès dans les dernières minutes.
"Tout à fait, contre Bordeaux on perd alors qu’on était à égalité à
quelques minutes de la fin. On n’avait pas su faire preuve de
suffisamment de lucidité et d’envie collective pour l’emporter et
aujourd’hui on a su le faire..."

Les autres réactions

L’entraîneur du CAL Marc Dantin est aussi épuisé
que ses joueurs, tant il a crié, sauté et gesticulé tout au long du
match pour encourager ses joueurs. Il reconnaît que ce match avait bien
une saveur particulière. "Bien évidemment c’était une énorme source de
motivation et les joueurs avaient à coeur depuis le début de la saison
de le gagner. On n’était jamais très loin mais on n’arrivait pas à
gagner. Aujourd’hui aussi, on n’était pas loin mais ça a basculé de
notre côté à cause de cette motivation particulière. Je dédie cette
victoire première au Président Fourcade, aux dirigeants et à tout le
peuple de Lannemezan." Mais l’entraîneur du CAL reconnaît que la
victoire s’est jouée à très peu. "Si Caujolle ne met pas le pied en
touche Tarbes gagne ! Il faut être respectueux. C’était un match au
couteau et on a eu une défense de chiens. On n’a rien lâché. On s’est
fait trouer 3 fois sur la fin et on revient comme des morts de faim. Ce
groupe qui ne lâche rien depuis le début de la saison méritait une
victoire et à Tarbes, c’est encore plus beau !" Le Napoléon
lannemezanais minimise son rôle de stratège. "On peut faire tous les
plans que l’on veut, si on n’a pas des joueurs volontaires comme les
nôtres, ça ne marche pas. Alors chapeau aux joueurs, même à ceux qui
n’ont pas joué, car on galère et cette victoire nous fait du bien." Une
victoire que le CAL est allé chercher avec les tripes alors qu’il
venait de subir pendant une demi-heure les assauts tarbais. "Damien
Costanzo a décidé de jouer la pénaltouche, contre mon avis. Mais ils
ont fait ce qu’ils faisaient l’année dernière et tout le groupe a
suivi."

REACTIONS TARBAISES

Les vestiaires tarbais sont restés longtemps fermés et lorsque les
portes s’ouvrirent la plupart des joueurs s’étaient éclipsés. Ceux qui
restaient étaient prostrés sur leur banc les yeux baissés dans un
silence pesant. Philippe Bérot, l’entraîneur tarbais analyse calmement
cette nouvelle défaite. "On fait une faute qui s’est soldée par un
essai sur ballon porté. Je crois qu’on ne peut s’en prendre qu’à
nous-mêmes sans enlever la qualité de cette équipe lannemezanaise qui a
mis du coeur dans tout ce qu’elle a fait et qui a montré de bons
enchaînements par moments. Nous, on a été trop faibles et trop fragiles
sur nos temps forts. On a multiplié des fautes, puis on s’est mis à
douter quand on a senti que le match nous fuyait." Face à une défense
agressive, souvent à la limite du hors jeu pour ne pas dire plus, les
Tarbais ont eu du mal à enchaîner. "Quand il y a des positions
illicites, il faut faire confiance au corps arbitral mais aujourd’hui,
ça s’est soldé par des problèmes fréquents sur le terrain et on n’a
jamais pu bénéficier de notre avantage. On a multiplié les temps de
jeu, on les a mis à mal, on les a déplacés mais on n’a pas pu le
traduire au score. On a eu pas mal d’occasions mais on a fait des
fautes de mains. A un moment donné aussi, je crois que M. Gauzin n’a
pas sifflé toutes les pénalités qu’il était sensé siffler." Autre
regret l’essai de la victoire refusé tout à la fin. "On a une action
qui est limpide, notre ailier marque mais l’arbitre de touche considère
que l’essai n’est pas valable et ça fait beaucoup d’occasions gâchées.
On peut s’en prendre à nous-mêmes mais pas rien qu’à nous-mêmes sur
cette rencontre !" Une défaite rageante, la 3ème à Trélut par un seul
point d’écart. La 3ème où les joueurs n’ont peut-être pas donné le
meilleur mais la 3ème qui bascule sur des décisions arbitrales
défavorables !"

Jean-Jacques Lasserre
Revenir en haut Aller en bas
BiGourD-m@n



Nombre de messages : 892
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Après TPR-CAL   Dim 6 Déc - 12:49

Les déclarations dans la presse des uns et des autres vont dans mon sens, le catastrophisme n'est pas de mise...
Revenir en haut Aller en bas
Jeandodos

avatar

Nombre de messages : 6743
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Après TPR-CAL   Dim 6 Déc - 13:12

Eh oui trop de fautes d'arbitrage; et à la fin on ne peut plus lutter...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent

avatar

Masculin Nombre de messages : 1828
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Après TPR-CAL   Dim 6 Déc - 16:06

BiGourD-m@n a écrit:
Les déclarations dans la presse des uns et des autres vont dans mon sens, le catastrophisme n'est pas de mise...
Qui parle de catastrophisme ? le catastrophisme, c'est quand on est inquiet pour l'avenir, ce qui n'est pas le cas, bien que, à force de dominer sans marquer, on pourrait avoir des problèmes.
Mais là, le match est fini et il restera perdu pour l'éternité. Et la honte restera sur nous pour l'éternité aussi.
Va donc dire à un joueur qui prend sa retraite à la fin d'une finale perdue : "pas de catastrophisme".
Revenir en haut Aller en bas
BiGourD-m@n



Nombre de messages : 892
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Après TPR-CAL   Dim 6 Déc - 19:52

Laurent a écrit:
BiGourD-m@n a écrit:
Les déclarations dans la presse des uns et des autres vont dans mon sens, le catastrophisme n'est pas de mise...
Qui parle de catastrophisme ? le catastrophisme, c'est quand on est inquiet pour l'avenir, ce qui n'est pas le cas, bien que, à force de dominer sans marquer, on pourrait avoir des problèmes.
Mais là, le match est fini et il restera perdu pour l'éternité. Et la honte restera sur nous pour l'éternité aussi.
Va donc dire à un joueur qui prend sa retraite à la fin d'une finale perdue : "pas de catastrophisme".
Je parle de ceux qui commencent ou vont commencer à dire "on est nuls on perd contre le dernier on sait rien faire on ne va plus gagner un match et on va descendre en fédérale..." C'est à dire qui son inquiets ok mais de manière disproportionnée et subjective avec le contrecoup de la déception. Moi aussi comme ceux qui l'ont dit plus tôt je suis plus triste que inquiet.

Mais je suis tout à fait d'accord quand tu dis que sur le papier et dans l'histoire restera la victoire de Lannemezan à Tarbes... Faudra laver l'affront au match retour pour que la revanche de Tarbes reste aussi dans les esprits Wink
Revenir en haut Aller en bas
garincha



Féminin Nombre de messages : 3472
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Après TPR-CAL   Dim 6 Déc - 23:12

BiGourD-m@n a écrit:
Laurent a écrit:
BiGourD-m@n a écrit:
Les déclarations dans la presse des uns et des autres vont dans mon sens, le catastrophisme n'est pas de mise...
Qui parle de catastrophisme ? le catastrophisme, c'est quand on est inquiet pour l'avenir, ce qui n'est pas le cas, bien que, à force de dominer sans marquer, on pourrait avoir des problèmes.
Mais là, le match est fini et il restera perdu pour l'éternité. Et la honte restera sur nous pour l'éternité aussi.
Va donc dire à un joueur qui prend sa retraite à la fin d'une finale perdue : "pas de catastrophisme".
Je parle de ceux qui commencent ou vont commencer à dire "on est nuls on perd contre le dernier on sait rien faire on ne va plus gagner un match et on va descendre en fédérale..." C'est à dire qui son inquiets ok mais de manière disproportionnée et subjective avec le contrecoup de la déception. Moi aussi comme ceux qui l'ont dit plus tôt je suis plus triste que inquiet.

Mais je suis tout à fait d'accord quand tu dis que sur le papier et dans l'histoire restera la victoire de Lannemezan à Tarbes... Faudra laver l'affront au match retour pour que la revanche de Tarbes reste aussi dans les esprits

Il faudra surtout se maintenir! J'avais bien dit que Lannemezan jouerait SON match de la saison contre le TPR. Mais croyez moi ils n'en gagneront pas beaucoup d'autres. Maintenant, pour nous il s'agit de ne pas descendre.... Colomiers sera dajà un match couperet. Et dans l'état actuel des choses on peut se faire du soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après TPR-CAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après TPR-CAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avant et après la saillie
» Vidange après rodage
» Mal après les entrainements... Comment soulager ?
» progresser sur un 10 km après 40 ans ? Possible ?
» Récupération fichiers après formatage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TANIERE DU STADO :: LA TANIERE .........ou l'antre de l'ours :: REVUE DE PRESSE.....tous les articles sur le TPR qui trainent dans les journaux ou sur le net ont leur place ICI-
Sauter vers: