Tout ce qui touche de près ou de loin au STADO TPR.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Clic droit et Ouvrir dans un autre onglet
pour garder La Tanière ouverte

Partagez | 
 

 Après TPR-ASR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Olive

avatar

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Après TPR-ASR   Lun 1 Fév - 21:25

Publié le 01/02/2010 03:48 | Simon Durand.
Anthony Bourgeois, le polyvalent tarbais

TPR. Un homme dans le match.

De la même génération que les Bernad, André, Dupuy ou Maumus, Anthony est certainement le plus discret mais pas le moins doué. Rencontre avec un jeune homme ambitieux, déterminé et qui sait ce qu'il veut…

Son parcours


Né il y a vingt-trois ans, à Paris, Anthony débute le rugby à Castelnau-Magnoac, là ou habitent ses parents. Il joue ensuite à Trie et à partir de 16 ans, il rejoint le pôle espoir de Bayonne où il est entraîné par Pierre Perez. Il y restera deux ans afin de faire ses classes avant de rejoindre le centre de formation du TPR.Au bout de deux ans, il signe son premier contrat professionnel.C'est Jean-Louis Luneau qui lui permet de faire ses premières apparitions en équipe I. Puis, à 20 ans, Philippe Carbonneau et Frédéric Torossian lui font confiance à l'ouverture, ce qui reste pour lui une bonne expérience.

Son regard sur le rugby professionnel


Professionnel depuis quatre ans, Anthony nous confirme que le rugby pro est de plus en plus exigeant :« Désormais, c'est notre boulot. Il faut bosser, on va s'entraîner pour pratiquer ainsi notre passion le week-end ». Il reste tout de même conscient d'avoir beaucoup de chance de faire ce métier qui « ne durera pas éternellement ».En effet, l'après-rugby est dans un coin de sa tête : déjà titulaire d'un BEP/CAP aménagement du bâtiment obtenu au pôle espoir de Bayonne,il a également pris contact avec un conseiller qui l'oriente sur son avenir pour voir : « dans quelle filière je pourrais me tourner car c'est encore un peu flou… ».

Son match


Placé à l'aile de l'attaque tarbaise, Anthony s'est montré très adroit sur les ballons hauts et a bien secondé son arrière Etcheverria.Il a pris le relais de Richard Apanui aux tirs au but et a manqué deux pénalités similaires qui auraient pu changer le cours du match.Remplacé à l'heure de jeu par Domec, il est à créditer d'une bonne prestation et reste lucide sur les raisons de la défaite tarbaise : «On a loupé notre première mi-temps ».

Sa polyvalence


Arrière, ouvreur, ailier : Anthony est une denrée rare pour un entraîneur car il peut couvrir quasiment tous les postes derrière.Alors, avantage ou inconvénient ? Lui aimerait plutôt se fixer à un poste car il est conscient du côté pervers de cette situation : « Cette année, je vais être honnête, ça me pénalise. En effet, je ne joue pas beaucoup et je passe de trois saisons pleines à une saison où mes apparitions sont plutôt rares ». À l'avenir, il souhaiterait donc évoluer au poste d'ouvreur : « J'ai bientôt 24 ans et comme tout le monde le sait, ce poste est le plus dur au rugby, c'est le meneur de jeu… et si je n'y joue pas régulièrement, je ne peux pas progresser ».Encore sous contrat pour un an avec le TPR, Anthony est confronté à une rude concurrence (Apanui et Kopetzky) mais souhaite, désormais, évoluer à ce poste.

Le TPR et ses passions


Anthony avoue se sentir très bien dans ce groupe qu'il côtoie depuis quatre ans :« L'ambiance y est excellente, même s'il y a quelques résultats qui nous font mal ». Il a bien sûr de très bons copains à l'intérieur,notamment les jeunes qu'il fréquente depuis ses 12/13 ans : « On forme une petite bande mais je m'entends bien avec tout le monde, il y a zéro souci ». Côté passions, il apprécie les jeux vidéo, les films, adore la pêche et profite de son temps libre pour faire du ball-trap avec son père. Il aime aussi voyager avec sa copine et reste tout le temps en contact avec sa famille, notamment par téléphone.Pour lui : « Tarbes est une petite ville bien sympa, sans trop de soucis ».Bien dans sa tête et bien dans ses baskets, Anthony représente la force vive et l'avenir du TPR. Il n'y a plus qu'à lui souhaiter d'arriver à se fixer à son poste d'origine afin de le voir plus régulièrement sur le terrain…
Revenir en haut Aller en bas
L'Olive

avatar

Masculin Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Après TPR-ASR   Lun 1 Fév - 21:33

Publié le 31/01/2010 08:02 - Modifié le 31/01/2010 à 09:00 | G. G.Rugby.
Tarbes cède à La Rochelle malgré sa mêlée






S'il en est encore pour minimiser l'importance de la mêlée, ceux-là ont manqué l'occasion de faire un petit détour par Maurice Trélut. En effet, à partir d'un coaching conduit avant l'heure de jeu, les Tarbais en prenant de manière très nette le dessus sur la mêlée jaune et noire,jusque- là dominatrice, ont failli inverser une tendance, qui jusqu'à dix minutes du terme, leur avait été contraire.
En effet, malmenés un peu partout, les tarbais contraints de courir après le score se sont finalement appuyés sur un secteur dont on ne pensait pas qu'il pourrait constituer une telle arme. Mais voilà, la première ligne « bis » du TPR s'est montrée largement supérieure à sa vis à vis, au point que le pack rochelais a vécu un véritable cauchemar lors des dix dernières minutes.Souffrant le martyre à chaque fois, elle fut d'abord pénalisée d'un essai, ramenant les Tarbais à cinq longueurs (7-12, 71e). Vinrent alors les derniers instants. Ne parvenant pas à se sortir de leur camp, les Maritimes dûrent subir les derniers assauts de la mêlée bigourdane. Par la grâce de quelques artifices comme le retour du pilier leupolu et du talonneur Pani (celui-ci lors de la dernière minute), le Stade a fini par s'en sortir in extremis.Sur l'ensemble de ce match, les hommes de Serge Milhas n'ont pas volé leur victoire. Mais ils sont passés tout près de la catastrophe.

Fiche Technique

Tarbes 7- La Rochelle 12
MT : 0-9 ; 4. 000 spectateurs ; arbitre : M Wigglesworth (Ang)
Vainqueurs : 4 P B. Dambielle (5, 20, 39, 48)
Vaincus : 1 E de pénalité (71); 1 T Apanui
Evolution du score : 3-0, 6-0, 9-0, 12-0, 12-7

TARBES : Etcheverria ; Meyer (Domec, 59), Worthington, Th. Loftus(Lanne Petit, 76), Bourgeois (Caujolle, 59) (o) Apanui (cap) (m) Lacrampe; W.Loftus, André (Lasserre, 67), Bernad ; Domolaïlaï, Coetzer(Stewart, 61); Maumus (Garcia, 50), Anglade (Dupuy, 61), Magrakvelidze(Hurou, 50)

LA ROCHELLE: B. Dambielle; Ligaïri, Combezou, Roux, Ninard (o) Tales (m) Ferrou (Neveu, 57); Faasalele (Som, 61), Carmignani, Mc Gowan(Djebaïli, 61) ; Grobler, Mohr (cap) ; Leopolu (Clement, 62, Leupolu,68), Pani (Brindel, 62, Pani, 79), Bares (Frou, 62)

La note du match : 11/20; L'homme du match: Cobus Grobler (La Rochelle)
Revenir en haut Aller en bas
 
Après TPR-ASR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avant et après la saillie
» Vidange après rodage
» Coffret cadeau après livraison de votre DS3
» Mal après les entrainements... Comment soulager ?
» progresser sur un 10 km après 40 ans ? Possible ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TANIERE DU STADO :: LA TANIERE .........ou l'antre de l'ours :: REVUE DE PRESSE.....tous les articles sur le TPR qui trainent dans les journaux ou sur le net ont leur place ICI-
Sauter vers: